ÉTUDES CRITIQUES
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

Auguste VILLEMOT
L'Indépendance Belge, 31 mai 1857

COURRIER DE PARIS

[...] Voici un roman qui a fait beaucoup de bruit, dans ces derniers temps, Madame Bovary. Sainte-Beuve, Théophile Gautier, Paul de Saint-Victor et beaucoup d'autres lettrés ont salué en M. Flaubert un avènement et une révélation. Dans la mesure de mes forces j'ai reçu et constaté la même impression. Les autorités puissantes derrières lesquelles je pouvais m'abriter ne m'ont pas préservé d'une contradiction passionnée qui m'est arrivée en Belgique sous la forme d'une lettre illisible, mais pleine d'outrages et de mortifications pour mon jugement littéraire.

Il est vrai que cette protestation familière me vient d'un ami qui m'est cher. Dès lors je me gêne peu avec son auteur, et, n'ayant pas le loisir de lui écrire directement, je viens vous prier de lui faire savoir, le plus poliment possible, que je le tiens pour un idiot. Cet été, sur les bords du Rhin, je lui motiverai fortement mon opinion définitive à son endroit. Mon ami ayant un fils élevé dans les mêmes principes, je n'hésite pas à l'associer à cette douloureuse appréciation de ses instincts littéraires. [...]

[Document saisi par Emmanuel Vincent, 2006.]


Mentions légales