ICONOGRAPHIE
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

Trois caricatures d’Ernest Pinard :

Paul Hadol, Hippolyte Mailly et Faustin


Guy PESSIOT (mai 2019)

Ernest Pinard par Paul Hadol


caricature de pinard par hadol


Ernest Pinard (1822-1909) est surtout connu pour avoir été le procureur impérial, accusateur dans les deux procès de Madame Bovary de Gustave Flaubert et des Fleurs du Mal de Charles Baudelaire, tous deux inculpés en 1857 pour outrage à la morale publique et religieuse et aux bonnes mœurs.
Mais il ne fut pas que cela. Il a été notamment ministre de l’Intérieur (1867-1868) et député (1869-1871), toujours fidèle à l’Empire, même après la chute de Napoléon III.
La caricature de Pinard en « Crapaud » est l’œuvre de Paul Hadol (1835-1875), que certaines sources font naître à Rouen, et qui serait né à Remiremont le 26 février 1835. Hadol, qui signait aussi sous le pseudonyme de White, est un illustrateur de livres et un caricaturiste mordant, collaborateur à de nombreux titres tels que Le Charivari, Le Gaulois, L’Éclipse ou La Vie Parisienne.
Son œuvre la plus connue est La Ménagerie impériale, composée des ruminants, amphibies, carnivores et autres budgétivores qui ont dévoré la France pendant 20 ans, publiée en 1870 après la chute du Second Empire.
Elle est composée des portraits-charge d’une grande cruauté des principaux personnages du régime déchu, chacun étant représenté par un animal qualifié par ses défauts.
Ainsi Napoléon est un vautour (lâcheté, férocité), l’impératrice Eugénie est une grue (pose, bêtise), la princesse Mathilde une truie (luxure, impudeur) et le baron Haussmann un castor (activité, lucre)…
Ernest Pinard hérite du crapaud (hideur, venin). Il est représenté par Hadol au-dessus de la tombe d’Alphonse Baudin, député de Nantua, mort sur une barricade en 1851. En 1868, plusieurs Républicains, dont Gambetta, souhaitent l’érection d’un monument à ce héros. Une manifestation est prévue au cimetière Montmartre ; Pinard l’interdira en faisant appel à la troupe. Un épisode qui accélérera sa chute.

Ernest Pinard par Hippolyte Mailly et par Faustin

Personnage très controversé, Ernest Pinard aura droit à d’autres caricatures. Outre celle d’Hadol nous connaissons également celle d’Hippolyte Mailly dans Le Pilori, ainsi que celle de Faustin « Le Jésuite Pinard » dans sa série des Hommes d’église de 1870.

caricature de pinard par mailly caricature de pinard par faustin


Mentions légales