Correspondance de Flaubert
Flaubert à Adèle Perrot, Croisset, 04 mai 1875
Correspondant
Notice

 

À ADÈLE PERROT

 

[Croisset, 4 mai 1875.]

 

La princesse Mathilde a dit vrai. Vous en paraissez surprise ? Doutiez-vous de la chose ?

Eh bien, j'irai la semaine prochaine vous rappeler, chère Madame, que je vous aime et recevoir le baiser promis.

En attendant ce plaisir-là, je suis comme toujours votre très affectionné.

 

Gve Flaubert

 

P.S. Je vous prie de présenter à Mme Lepic l'hommage d'une amitié moins pure.

 

Croisset mardi 4 mai