Correspondance de Flaubert
Flaubert à Guy de Maupassant, Croisset, 24 avril 1880
Correspondant
Notice
2 images :
Chargement de l'image en cours ...

 

À GUY DE MAUPASSANT

 

[Croisset, 24 avril 1880.]

 samedi, 3 h.

 

Non ! ça ne me suffit pas, bien que déjà, ce soit mieux.

Les anémones (dans la famille des renonculacées) sans calice, – très bien.

Mais prquoi J.-Jacques Rousseau (dans sa botanique) a-t-il dit la plupart des liliacées en manquent ? ce « la plupart » signifie que certains liliacées en manquent ? Ledit Rousseau n'étant pas savant, mais observateur de « la Nature ! » – il s'est peut-être trompé ? mais prquoi ? & comment ? bref, il me faut une exception à la règle. Je l'ai av déjà, avec toutes certaines renonculacées ....[illis.]..., mais 2° il me faut une exception à l'exception, malice qui m'est suggérée par le « la plupart » du citoyen de Genève.

                     ____

il va sans dire que je ne tiens à aucune famille prvu que la plante soit vulgaire.

 

Je te dirai ce que je pense des œuvres de tes [illis.] collègues. Hennique a raté un bien beau sujet. – & Céar parle de ce qu'il ignore absolument : la Corruption de l'Empire. – comme tous ceux, du reste, qui traitent cette matière, à commencer par le père Hugo. – et La vérité est bien plus forte, – & plus simple.

Boule de suif écrase le volume, dont le titre est stupide.

                     ____

d'aujourd'hui en quinze, je ferai mes paquets.

 

Je t’embrasse.

Ton vieux

Gve Flaubert

 

Occupe-toi de ma Botanique – & ponds-moi donne-moi une réponse le plus tôt possible.