Correspondance de Flaubert
Flaubert à Pascal Mulot, Paris, 12 août 1869
Correspondant
Notice
3 images :
Chargement de l'image en cours ...

 

À PASCAL MULOT

 

[Paris, 12 août 1869.]

 

Jeudi 12 août

bd du temple 42.

 

Mon cher ami

1° Ci-inclus 100 francs donnés par Mr Camille Doucet. Auteur dramatique Ministère des Beaux arts.

2° Vous seriez bien gentil de m’envoyer les listes subséquentes à la première.

3° ne serait-il pas temps d’envoyer des reçus aux personnes qui ont versé des fonds ?

                       ___

La souscription depuis hier est annoncée dans plusieurs journaux. Elle va l’être dans le Moniteur. Peragallo a déjà un peu d’argent.

J’ai eu ce matin une longue conférence avec Chilly. La pièce sera jouée telle que je la présente, sans aucun changement.

Mr Gustave Grandin m’a écrit qu’il ne pouvait pas gd chose à Elbeuf. Mais il a fait ouvrir la souscription dans les journaux de la localité & il s’occupe des orphéonistes pr tirer, de ce côté-là qque chose.

Mr Henri Berdalle de la Pommeraye (employé au Sénat) me demande à faire sur L. B. [Louis Bouilhet] une conférence qui serait intercalée dans le concert qu’on doit donner à Rouen le 29 août. Comme j’ignore par qui il sera donné je renvoie le Berdalle vers vous pr qu’il soit mieux informé.

Je vais un de ces jours m’aboucher avec le Dteur [directeur] du théâtre de Cluny pr le cœur à droite. – etc. etc. Bref tout va bien. J’ai trouvé beaucoup de bon vouloir au Moniteur.

Et Philippe ? l’histoire du testament est-elle complètement terminée ? J’attends toujours la Procuration. Surveillez-en la rédaction – afin que j’aie plein pouvoir.

Voilà, je crois, tout ce que j’ai à vous dire ?

Tout à vous, mon bon vieux

Gve Flaubert