BOUVARD ET PÉCUCHET - Recherche des mots dans leur contexte
PLANS ET SCÉNARIOS : Tableau génétique | Hors tableau || BROUILLONS : Tableau génétique
Afficher un folio
Contexte :
38 folios contenant hegel
Folios par page :
champ de recherche : Tout le corpus
38 folios

1 - Numéros de ligne, folio 103classement : brouillons, page 103 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
E – EURIPIDE
F – FAYDIT – FÉLIX Père – FÉNELON François de : Occupations de l'Académie - Télémaque – FÉVAL Paul – FIÉVÉE Joseph : La Dot de Suzette – FLÉCHIER Père : Esprit – FLORIAN Jean-Pierre Claris de : Claudie [?] - Gonzalve de Cordoue - Numa Pompilius – de FOUDRAS
G – GAUME Père Joseph – GÉNIN François – GENLIS Stéphanie Félicité de – GIRAULT-DIVIVIER – Grammaire des grammaires – GONCOURT Jules et Edmond. de – GRANIER de CASSAGNAC – GREUZE Jean-Baptiste – GRIMM Jacob
H – HARDOIN – HEGEL Friedrich – HEINSIUS Daniel – HERSAN : Cantique de Moïse – HOMÈRE : L'Odyssée – HORACE – HOUDAR de LA MOTTE – HUGO Victor : Antony - Hernani - Le Roi s'amuse - Marie Tudor – HYGIN : Fables
I – INCHBALD : Simple Histoire
J – JANIN Jules – JOUFFROY Théodore – JOUY Victor-Joseph de : Ermite de la Chaussée d'Antin – Tippo-Saëb
K – KANT Emmanuel – KARR Alphonse : Sous les tilleuls – de KOCK Paul – KOTZEBUE et RIGAUD : Misanthropie et repentir

2 - Numéros de ligne, folio 104classement : brouillons, page 104 du manuscrit définitif | voir le folio complet >

ESTHÉTIQUE
Augustin (Saint) - Fléchier – XVIIIe : Rollin, Traité des études - Addisson [Addison] - André (Père) - Blair - Diderot/ Did - Kant - Lessing, Dramaturgie de Hambourg - Marmontel, observ. sur la Poétiq. fr. [Poétique française] - Montesquieu - Piis - Reid - Schiller - Winkelman/ [Winkelmann] – XIXe : De Maistre [Joseph] - Dugald-Stewart/ Dug. Stew - Hegel - Schelling - Amar, Rhétorique - Damiron - Del Sarte /[Delsarte] - Droz - Félix Père - Jouffroy - Lévêque / Levesque - Ortolan - Pictet - Planche G., Études littéraires

GRAMMAIRE ET STYLE
XVIIe : Vossius - Arnaud [Arnauld] - Coëffeteau/ Coeff - Hardouin - Lancelot - Latouche / La Touche - Malherbe - Ménage - Girard – XVIIIe : D'Olivet - Dumarsais - Wailly - Chapsal - Giraud-Duvivier [Girault], Grammaire des grammaires - Laveaux – XIXe : Génin - Littré

3 - Brouillons, vol 5, folio 596classement : brouillons, page 114 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
              Racine supérieur à Corneille (id                                                       rien de plus lourd
les applications qu'on en fait
doivent être justes
                                                                                                                            de plus inepte
  Droz - Shakespeare. (Droz                                          Hegel. Phèdre        que les jugemts
                                                                                                                            des esthéticiens.
Lessing
   Destouches, supérieur à Molière (Lessing.

4 - Brouillons, vol 5, folio 597classement : brouillons, page 114 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
délicat de ce qu'il y a de              –––––     – c'est ce qui élève                                        la tempête
conforme aux plus exactes bienséances.
 – Montesquieu, l'avantage de 
découvrir
avec finesse la mesure
                      Hegel. « 55. c'est l'exist. abs. affr. de toute
                                                                                     détermination
            L'Apollon du Belv. est beau. Le Laocoon sublime (Jouffroy)

5 - Brouillons, vol 5, folio 598classement : brouillons, page 114 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
brûlé de plus de feux. »

cepen  Car, enfin le Beau est une chose positive.
                                                                                                 – Le tact (Jouffroy) alors il n'y
Mais qu'est-ce que le Beau ?                                          Blair.                  a plus de science.
                    Pictet. Jouffroy. Hegel   Lévesque      recettes pr faire Beau. (Félix)
                       P. André. Reid                                      – La beauté du chien – qualités morales
le Sublime (Blair)le Beau
l'Esthétique. – Comment obtenir le Beau ? – question des types.
                       le Beau – Le goût – les genres. le Vrai.

6 - Brouillons, vol 5, folio 600classement : brouillons, page 114 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
                                                                                    – tout ce qui présente une gde étendue
             – c'est ce qui élève.                        – tout ce qui donne l'idée d'une  en hteur & en
                                                                                                       gd [illis.]            profondeur
distinguer le 
c'est l'existence absolue, affranchie de toute détermination – Hegel
Sublime du Beau
               Jouffroy : l'Apollon du Belvédère est Beau, le Laocoon est sublime
           objets                                 (id)

7 - Brouillons, vol 5, folio 601classement : brouillons, page 114 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
                                               Tout ce qui présente une gde grande étendue en hteur &
                                                    en profondeur. est sublime     A
                                                                                                                détermination,
                       {{  [– C'est l'existence absolue, affranchie de toute détera              Hegel
                                                     l'absence de caractère Winkelman.  }}

                                       – Je ne comprends pas – B.
– P. attends un peu
  Bien distinguer le Beau du Sublime. Ainsi l'Apollon du Belvédère

8 - Brouillons, vol 5, folio 601vclassement : brouillons, page 114 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
                                                   et étudient chacun à part.
en dialogue
Esthétique                                            puis se communiquent leurs réflexions –
                              Pictet, Jouffroy. P. André . Reid. Levesque etc. Hegel –
Qu'est-ce que le BeauSes définitions
                                Du beau dans la nature, dans les mœurs, dans les lois
Eh bien pas du tout ! Pope e Blair trouve plus de génie à Pope
                                    Pudeurs de G.Planche. (études Littéraires)
qu'à Homère & Racine supérieur à Corneille. – Droz : Shakespeare
                                                                                Hegel - Phèdre
Lessing met Destouches au-dessus de Molière Ψ  Rien de plus inepte que
                & ne p[illis.] offre de refaire ses
les jugements des esthétiques.

9 - Brouillons, vol 5, folio 602vclassement : brouillons, page 115 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
                                     Térence.
Vaugelas regardait sortir de la vie
                       comme un barbarisme
Marmontel lui reproche (à Homère) d'avoir abusé de la facilité accordée au
                       s'indigne contre ses comparaisons            licence
génie ? Vida l'accuse de mauvais goût – [Lamotte l'imperfection morale
[illis.]                           Lamotte proteste contre                                             Hegel trouve Achille immoral.
de ses héros.                                                             doctrine              [illis.]

10 - Plan, folio 65classement : plans et scénarios, page 119 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
   embarras d'argent. – rêveries philosophiques, la nuit, dans le Museum.
ils jetent le St Pierre, par la fenêtre –
   désastre arrivé à leur ferme, vendent les Ecalles à Me Bordin
       Pécuchet arrive à l'idéalisme transcendant. Berkeley. Hegel.
il tâche d'expliquer Hegel au curé.
  Bouvard envoie promener la philosophie et même la morale.
        chez Langlois, l'épicier, discussion avec les notables, sur le libre-arbitre.
ils jetent le St Pierre, par la fenêtre –
   désastre arrivé à leur ferme, vendent les Ecalles à Me Bordin
       Pécuchet arrive à l'idéalisme transcendant. Berkeley. Hegel.
il tâche d'expliquer Hegel au curé.
  Bouvard envoie promener la philosophie et même la morale.
        chez Langlois, l'épicier, discussion avec les notables, sur le libre-arbitre.
tout le monde s'écarte d'eux. – Vue d'une charogne de chien

11 - Plan, folio 16classement : plans et scénarios, page 149 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
                                              à
Ils remontent aux Écossais, Cousin, à/puis à   
                     puis*                                                                           puis sceptiques
Puis  Spinosa, H/Kant Hegel. ils deviennent Panthéistes et pochards la vie expansive  
                                                                                                                                                                                                                                        de
(quel sera le critérium de la certitude ? le sens commun ? mais ils savent déjà ce que vaut le sens commun par l'étude de l'Agriculture, la Médecine
                        de

12 - Plan, folio 30classement : plans et scénarios, page 149 du manuscrit définitif | voir le folio complet >

impossibilité des miracles. Haine des Prêtres & du fanatisme. – impiétés. Ils sont tout à fait athées matérialistes. & la Bonne femme, qui a remplacé
la petite bonne & qui les sert, quitte leur service scandalisée.
La soif du Vrai les leurre.Ils veulent à toute force connaître Dieu, la Cause.
–  mais ils ne peuvent en rester là. des Encyclopédistes, ils remontent aux Écossais. – Cousin puis Spinosa, Kant, Hegel. ils deviennent
ils deviennent. Panthéistes.                                                                                                                 puis Berkeley 
    quel sera le Criterium de la Vérité. Certitude? Le Sens Commun. mais ils savent déjà par les études antérieures Agriculture, Médecine, littérature, Politique 
                                                                                              -il

13 - Plan, folio 36classement : plans et scénarios, page 149 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
politique que le sens commun, se trompe
donc dans la philosophie qui est la Science
des Sciences, il est insuffisant
                                                                                                                                                                                        et pochards – la vie 
                                                                                                                                                                                                 expansive*–  lyrique 
                                                                                                                                                    Le curé Meslier – dictionn philosophique Ψ
Ils reviennent au rationalisme sec. – à la métaphysique du 18è siècle, d'Holbach. Lamettrie  – puis Spinosa, Kant, Hegel – ne croient 
                               désespérance matérialiste. Oberman
plus à rien – sont atrocement démoralisés. La Nature s'assombrit autour d'eux. Sont devenus insociables – pas moyen de leur parler.
                                                                                                                     vanité de tout – amour du Néant

14 - Brouillons, vol 7, folio 890vclassement : brouillons, page 172 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
                                                  & c'est le petit nombre qui traîne
                   est                                                                          derrière soi
– La masse, toujours inepte. s'oppose au progrès.    le Progrès
Le consensus omnium
Le sens commun fut écarté

      
Hegel. La vérité n'est pas la vérité parce qu'elle a la sanction de la
foule. plus grd nombre. Le petit mérite plus de
                                                               confiance   

15 - Brouillons, vol 7, folio 874vclassement : brouillons, page 174 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
– étonnent le médecin par
                          lui
leur idéalisme - – leur
semblent fous
.
Il n’y a que l’idée, soit ! mais qui prouve* l’idée.
                                        Le christ Hégélien devant le curé].
[Hegel leur fait perdre la tête. Ils reprennent le Cours de Philosophie à
les fonctions*                                                Spinosa I verso Sais. 204.
Nihilisme la Morale & la bafouent, article par article. c’est comme une vengeance.
Libre arbitre. — arguments contre, par des exemples personnels tirés

16 - Brouillons, vol 7, folio 891classement : brouillons, page 174 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
                                                Berkeley - Malebranche
idéalisme posé par Pécuchet. 
                     son rhume continue, causé par l’iodure de potassium
                                                      ils perdent la tête à Hegel.
Mais l’idéalisme confine et même au
                          plus d’argum pr prouver Dieu.
                                                    L’infini mot inoffensif, – une pure abstraction
   comme
reproché une impiété

Il n’y que l’idée, mais qui prouve                     négation de toute morale. ils reprennent
                                            l’idée ?                      le Cours de phil. à la morale & la bafouent.
Hegel leur fait perdre la tête. ils reprennent                           article par article.
                                 Libre*                 ils  [illis.]                       personnels
                                           Libre-arbitre. (contre-exemples tirés d’eux-mêmes
 

17 - Brouillons, vol 7, folio 897classement : brouillons, page 175 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
sont indestructibles. (phil. de spo schopenh. 83-84)
sont transcendants
Culte de l’idée. Hegel.
                   étonnement du médecin, qui le croit fou – tant ils sont
[illis.] pr l’idéal
[Le Christ hel hégélien. mais scandale du curé. remine du curé, ahuri.
Mais l’idéalisme n’a pas d’arguments pr prouver rien, – ni la matière
                                                                                                     l’adopte

18 - Brouillons, vol 7, folio 903classement : brouillons, page 176 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
                                          à ce*
Ils étaient sur le vignot. & le curé passa le long de la clairvoie, son bréviaire à la
main
Pécuchet le pria d’entrer, pr finir devant lui l’exposition d’Hegel & voir un
peu ce qu’il dis/dirait
L’homme à la soutane s’assit près d’eux. & bientôt Pécuchet aborda le christianisme.
— « Aucune Religion n’a établi aussi bien cette vérité : La Nature n’est qu’un moment

19 - Brouillons, vol 7, folio 904classement : brouillons, page 176 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
un masque. »
Vaucorbeil le crut fou — « Bonsoir, Soignez votre masque
        [Sur le versant de l’idéal / Pécuchet ne s’arrêta pas. Il se procura une
introduction à la Philosophie de Hegel & voulut l’expliquer à Bouvard
— D’abord, le Fini & l’infini ne sont point obscurs. Le Fini doit comprendre l’infini
                                                                              distance* même
Ou bien l’infini ne comprendra pas l’infini la distance est égal
                                                                un autre    attache
                                      & à ce moment
Ils étaient sur le vignot. & le curé passa le long de la clairvoie son bréviaire à la main
Pécuchet le pria d’entrer pr finir devant lui l’exposition d’Hegel, & voir
un peu ce qu’il en dirait
L’homme à la soutane, s’assit près d’eux, & bientôt Pécuchet aborda le christianisme
 Aucune religion n’a ét

20 - Brouillons, vol 7, folio 904vclassement : brouillons, page 176 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
                                                                       Il fit
                                                          s'arrêta plus. fit venir de Caen. Par un libraire
                                                          de Caen il fit venir une introduction à la
                                                                   philosophie de Hegel & voulut
                                                                   l'expliquer à Bouvard.

21 - Brouillons, vol 7, folio 912vclassement : brouillons, page 176 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
  X
  {{             se procura par                                          une introduction
Pécuchet tout à coup                                il se procura Hegel

Un libraire de Caën leur procura Hegel}}
[La création une absurdité
elle est est de toute éternité
e/Et d’abord                                obscures                                                   car
Le fini & l’infini ne sont pas si difficiles à comprendre qu’on le prétend. Le fini peut comprendre
  {{             se procura par                                          une introduction
Pécuchet tout à coup                                il se procura Hegel

Un libraire de Caën leur procura Hegel}}
[La création une absurdité
elle est est de toute éternité
e/Et d’abord                                obscures                                                   car
Le fini & l’infini ne sont pas si difficiles à comprendre qu’on le prétend. Le fini peut comprendre
           La chaleur, le mouvement, l’électricité sont des déterminations d’un seul être
                                                      avait peur de paraître inepte. (1)
et non des substances tombées du ciel.            P* N                           les contradictoires
        Toutes les oppositions se                N dans la synthèse Hegel.  sont conciliés
       C Les contradictoires se trouvent ainsi conciliés*. L’ombre prépare & rend possible
la couleur & l’acte* de la vision – Le froid mêlé à mêlé au chaud produit la température
                                                                                                             l’organisme

22 - Brouillons, vol 7, folio 918vclassement : brouillons, page 176 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
           qu'importe !*
l’Être véritable est donc* en
dehors du temps – & là, les
concepts de naissance & de mort
n’ont aucune signification
— d’ailleurs, l’idée, l’espèce*
est indestructible. – la/Ma
                                Vaucorbeil le considère comme absolument fou.
                                  un libraire de Caën leur procure
                      
Hegel.
                                                        – création dans le sens ordinaire – absurde A.
                                                       l'idée précède le Le monde est créé dans la
ils deviennent transcendants     pensée avant de l’être au-dehors.

23 - Brouillons, vol 7, folio 920vclassement : brouillons, page 176 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
               versant
       Sur la pente de l’idéal, Pécuchet ne s’arrêta pas. Par un libraire de
    il fit venir de Caën
Caën une introduction à la Philosophie de Hegel – & voulut l’expliquer à Bouvard.
il se procura                                  ne         point                                                            doit
[D* d’abord, le Fini & l’infini ne sont pas obscurs! qu’on le prétend. Le Fini peut
comprendre l’infini. ou bien l’infini ne comprendra pas le fini. la distance est

24 - Brouillons, vol 7, folio 921vclassement : brouillons, page 176 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 X.
une libraire de Caen leur procure Hegel.
       La création dans le sens ordinaire du mot absurde. Elle est de toute
éternité. Car elle a toujours existé dans la Pensée divine. Autrement
l’infini pendant qu’on dit
qu’on ne le connaît pas.
ça satisfait B.
         Scandale du curé à propos du Christ Hégélien. λ
               l’arrêtent pr lui parler.
Le Devenir mène au néant. (Lefèb. 397-399).                                      B. ne comprend pas le
                   Contre Hegel 138.                                                              devenir & conclut au
                                                                                                                                nihilisme.
(2) L’absolu. c’est à la fois le sujet & l’objet, l’idéal & le réel, l’unité où viennent
disparaître toute différence & toute opposition. (1) Partout la différence & partout

25 - Brouillons, vol 7, folio 926vclassement : brouillons, page 176 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
pr continuer
devant lui
            À ce moment le curé passait derrière la clairvoie. avec son bréviaire
   Pécuchet l'invita            curieux de            [illis.]                                     le
Il eut l'idée de l'appeler pr continuer la [illis.] l'exposition de Hegel. – & voir
                   le pria d'entrer désirant poursuivre  un peu –      ce qu'il dirait –  
                                              en*
                                              après                             devant lui aborda

26 - Brouillons, vol 7, folio 903vclassement : brouillons, page 177 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
                                                                                                       apparaît.
 {{                              Bouvard n'y comprend goutte.
                                         — «  oui. oui/je comprends p/non plutôt je ne comprends pas.
— « Comprends-tu ? » non pas du tout    Hegel a raison. & il a tort
                                                                                aussi. – ce qui est bien Hégélien 
tu ne l crois donc à rien — eh oui. à rien. & je
                 commence par le cogito. –                       }}

27 - Brouillons, vol 7, folio 913vclassement : brouillons, page 177 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
l'unité des choses dans leur devenir. qui ce devenir qui les transforme & les 
conserve, tout en les détruisant. or si le devenir forme tout ce qu'il y a
de vérité                                         comprends-tu ?
— Oui je comprends ou plutôt je ne comprends pas : Hegel a raison & il a tort
aussi – Ce qui est bien* Hégélien, cela [illis.] mène* au néant
Car l'idéalisme qu qu'il
celui de Spinosa, de
fût               par le négation   à la fin   impatientait
l'idéalisme
, en niant la personnalité, exaspérait Bouvard – Le ton
Car l'idéalisme qu qu'il
celui de Spinosa, de
Berkeley ou de Hegel

fût               par le négation   à la fin   impatientait
l'idéalisme
, en niant la personnalité, exaspérait Bouvard – Le ton
                                  toujours
                 
[illis.]                                     je n'en veux plus je n'en parle 
supérieur de Pécuchet aussi.
         Finissons une fois pr toutes & je n'en veux plus je n'en parle plus.

28 - Brouillons, vol 7, folio 917vclassement : brouillons, page 177 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
XII.
— Comprends-tu (le devenir).
          le ton supérieur
justifier la supériorité de ce
qui suit                                   
— oui je comprends ou plutôt je ne comprends pas. Hegel a raison & il a tort aussi – ce qui
est bien Hégélien, cela ! »
                                                                        les idéalismes qui nient*

29 - Définitif, folio 177classement : brouillons, page 177 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
177.
       Pécuchet le pria d’entrer, pr finir devant lui l’exposition d’Hegel
et voir un peu ce qu’il en dirait.
       L’homme à la soutane s’assit près d’eux ; – & Pécuchet aborda le christianisme.

30 - Texte publié, folio 177classement : brouillons, page 177 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
       Pécuchet le pria d’entrer, pour finir devant lui l’exposition d’Hegel
et voir un peu ce qu’il en dirait.
       L’homme à la soutane s’assit près d’eux ; – et Pécuchet aborda le christianisme.

31 - Numéros de ligne, folio 177classement : brouillons, page 177 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
177.
 
1
2
3
       Pécuchet le pria d’entrer, pour finir devant lui l’exposition d’Hegel
et voir un peu ce qu’il en dirait.
       L’homme à la soutane s’assit près d’eux ; – et Pécuchet aborda le christianisme.

32 - Plan, folio 31classement : plans et scénarios, page 185 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
alors le curé veut leur prouver la Religion.
   Discussions avec le curé. 1° sur le dogme. La Foi & le savoir. Buchner II 162 & 164
                                                                              immutabilité des dogmes (Haag)..[illis.]..[illis.]..[illis.]..* dans une note de .[illis.].*
                                                                              personnalité de Dieu – Hegel
                                                                              âme matérielle des PP. de l'Eglise.
                                                                              péché originel. Dict ph. art Limbes. 
                                                                                           X

33 - Numéros de ligne, folio 185classement : brouillons, page 185 du manuscrit définitif | voir le folio complet >

Gaillard (Abbé) [Godard], Principes de 89 [et la doctrine catholique] - Gaume, Catéchisme de persévérance - Genoude – Gibbon - Grenade Louis de, Perfect. de l'am. de Dieu [Traité de la Perfection de l’amour de Dieu], Prière pour demander l'amour de Dieu, Considérations sur les bienfaits divins

Haag - Hegel - D’Holbach - Huet, Hymne Diva servatrix - Huguet, Conversions/Convers. [Célèbres conversions contemporaines]

La Mettrie / Lametrie - Lamennais, Le Principe d'autorité, L’indiff. [Essai sur l’indifférence en matière de religion] - L’esprit de St François de Sales [Camus] - L’imitation / Imitat. [de Jésus-Christ] - Lanfrey, L’Église [et les philosophes] - Larroque /Laroque/ Lar. - Luther

34 - Brouillons, vol 8, folio 953vclassement : brouillons, page 197 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
                                                           Strauss
résurrection (id)
       résurrection de la chair – matérialisme
                                                        Strauss. 

enfer. (éternité de)
                                                                                                                   mot science 
                       immortalité des dogmes. – non. ils ont varié Haag.
                       personnalité de Dieu. ( Hegel )
                       anthropomorphisme. But de la création. La gloire de Dieu.
                       [âme matérielle des PP. de l'église ].
                       péché originel. (dict. philo Limbes)   génie du christan.

35 - Brouillons, vol 8, folio 952vclassement : brouillons, page 199 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
avec un petit précis des autres Religions
                                              Ψ « ne répondez pas aux doutes
que le démon vous suggère »
(imitation)      c'est B
qui entraîne peu à peu
 
P. & soumet les
premières objections au
christ. catholicisme. 
discussion  1° sur le dogme. La Foi & le savoir. (Buch II 162 & 164
                                       immortalité des dogmes ( Haag)
                                       personnalité de Dieu   Hegel.
                                                                                           création – La gloire de
                                       anthromorphisme.    But de la gloire de Dieu    Dieu  
                                       âme matérielle des P.P de l'église

36 - Brouillons, vol 8, folio 1038classement : brouillons, page 205 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
& ce qui en sort, est     
selon lui un miracle  
2                  
— (P) .  — « Ah ! Hegel
la philosophie allemande »
1                                  
prononcé avec une                   
                                                  [illis.]       étonn mais survient-il un
    mais quand sous L'action ne commence qu'aux faits qui nous surprennent.
    Les hommes voient la main de Dieu dans tout phénomène dont la cause
                        on y voit tout de suite la main de Dieu
     est ignorée. Aussi (Spin 145 147)...  – & on attribue à Dieu une volonté
                                                                               lui
      en rapport avec nos idées. (Spin. 155-57)

37 - Brouillons, vol 8, folio 1064vclassement : brouillons, page 205 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
Le curé.  mais c'est bien visible » car le curé croyait connaître les lois de la
             Nature
 — on conçoit la Nature d'un côté, Dieu de l'autre
Le curé avec une emphase intentionnellement comique  Ah !  Hegel. !  La
Ah ! ah Hegel ! la    d'outre-Rhin
philosophie allemande. les rêveries d'outre-Rhin !
                                     répliqua le curé avec une emphase
             Nature
 — on conçoit la Nature d'un côté, Dieu de l'autre
Le curé avec une emphase intentionnellement comique  Ah !  Hegel. !  La
Ah ! ah Hegel ! la    d'outre-Rhin
philosophie allemande. les rêveries d'outre-Rhin !
                                     répliqua le curé avec une emphase
                                                                   intentionnelle com.

38 - Brouillons, vol 8, folio 1075vclassement : brouillons, page 205 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
                                                                         répliqua B.
nature d'un côté, Dieu de l'autre.
                                                                              allemande          articula*
« — Ah Ah ! Hegel, Hegel ! La philosophie d'outre-Rhin, » répliqua l'abbé
avec une emphase intentionnelllemt comique - }}
                                                                         répliqua B.
nature d'un côté, Dieu de l'autre.
                                                                              allemande          articula*
« — Ah Ah ! Hegel, Hegel ! La philosophie d'outre-Rhin, » répliqua l'abbé
avec une emphase intentionnelllemt comique - }}

38 folios