ATELIER BOVARY
CLASSSEMENT GÉNÉTIQUE : Plans et scénarios | Brouillons
Afficher un folio
II, chap. 15 : Acte I, entrée de Lagardy - brouillons, vol. 5, folio 27v
[Page entièrement biffée]
 
  365
  C'était le carrefour d'un bois avec une fontaine à gauche, ombragée
par un chêne. Des paysans et des seigneurs, le plaid sur l'épaule
                                                                                           Bientôt
chantaient tous ensemble, une chanson de chasse. Puis il survint
                                                                                           Puis
un capitaine qui évoquait l'ange du mal en levant au ciel ses deux
bras. un autre parut. ils s'en allèrent et les chasseurs reprirent.
             Elle se retrouvait dans les lectures de sa jeunesse, en plein
Walter Scott. il lui semblait entendre à travers le brouillard, le son
des cornemuses écossaises, se répéter sur les bruyères. D'ailleurs le
                                lui                                                        Emma*
souvenir du roman facilitant l'intelligence du libretto, elle suivait
                                                                                                souvenirs
l'intrigue phrase à phrase, tandis que d'insaisissables pensées qui | lui
                                                 en tourbillons                                     qui
                                         aussitôt

revenaient/ant, se dispersaient sous les raffales de la musique, comme une
                                                emportées
                    comme des feuilles
poussière emportée dans un grand vent. Elle se laissait aller au
bercement des mélodies, et se sentait elle-même, vibrer de tout son
être, comme si les archets des violons se fussent promenés sur
ses nerfs. [Haletante, les pommettes rouges & la bouche ouverte]
elle n'avait pas assez d'yeux, pour contempler les costumes, les
décors, les personnages, les arbres peints qui tremblaient, quand
                                                    velours
elle reconnaissait tous
ses désirs transfigurés par
l'art et s'assimilait
avidement      son        
avec avidité cet idéal
sublime elle se croyait
presque chantant sur
la/e scène/théâtre
on marchait, & les toques de soie noire, les manteaux courts, les
épées, toutes ces imaginations qui s'agitaient dans l'harmonie
comme dans l'atmosphère d'un autre monde. Mais une jeune
femme | de sa taille à peu près | , s'avança vers la rampe, en
                                                                                          qq temps
jetant une bourse à un écuyer vert. elle resta seule qq temps
    alors
et alors, on entendit une flûte qui faisait comme un murmure
    alors
de fontaine, et comme des gazouillements d'oiseau. Lucie éplorée
{{et s'identifiant de plus
avec elle se croyait presque
en plus                      
chantant sur la scène}}
entama d'un air brave, sa cavatine en sol majeur. elle se
plaignait d'amour, elle demandait des ailes!
&       distinguait
elle ne reconnaissait
personnalité
à la fin              personne
plus sa propre personnalité
à la fin                               
                                                             {{Emma de même
l'écoutant, participait à sa douleur. elle
                    tous
reconnaissait ses désirs tr formulés par l'art
& transfigurés. elle aussi, }}
de cette illusion qui la
charmait
& monter toujours
n'être plus
retentissement
                                            elle aurait voulu
                  vie                                   étreinte
fuyant la terre s'envoler dans un baiser, | vers
                      azurées
les sphères éternelles.. | - La voix de l'actrice lui
                         que le gémissement
                          [illis]                    propre
paraissait être la palpitation de sa conscience
                          portrait sonore
et par un dédoublement de sa conscience, elle
                   à croire                                      même
                       croyait presque que c'était elle qui
                              chantait là, sur la scène.
 
[Transcription de Anna Charon]