BOUVARD ET PÉCUCHET
PLANS ET SCÉNARIOS : Tableau génétique | Hors tableau || BROUILLONS : Tableau génétique
Afficher un folio
Chargement de l'image en cours ...
Bouvard et Pécuchet - Plans et scénarios, folio 9
Quatrième scénario
2bis.
(Suite du I.)
– Ils se rabattent sur le côté pittoresque du jardinage. font des embellissements dans leur jardin – mouvements de terrain
transplantation d'abres. – points de vue, labyrinthe, temples, ruines, pagode chinoise, pont, vignot, grotte en coquillage
troncs d'arbres morts, chaumière à demin incendiée. – surprise : porte à pipes. & tous les divertissements qu'on peut se procurer dans
un jardin, tonneau, escarpolette, palet, jeu de boule.
                                                                et même
Dans ce dîner, il est question du louage ou
pl  de la vente de la ferme. – c'est Pécuchet
le premier qui en parle à Me Bordin
                                                                                                                                                                                                       X
Quand tout cela est fini, ils désirent le montrer, & par vanité d'auteurs donnent un gd dîner aux Notables du pays qui sont :
1°  le notaire qui a vendu la propriété, ami des Beaux Arts. 2° Mr de x le gentilhomme agronome, ami du progrès & catholique
3° le curé Mr liénard, 4° la Vve Bourdin, 5° un marchand, bourgeois qui est le Maire. 6° le médecin du pays
Au soleil couchant à travers la clairvoie, un vagabond considère la Société. c'est un ouvrier menuisier du pays, un mauvais sujet qui de
temps à autre va à Paris, puis revient. Bouvard lui fait l'aumone & est blâmé par les bourgeois ; – & surtout par le Maire, ami de
l'ordre. Ce dîner est doit être un commencement d'action pr les personnages secondaires. on y parle jardinage, curiosités, religion,
médecine, politique, littérature, et socialisme à propos du vagabond. – B. et P. qui s'attendaient à de gds compliments sont déçus.
                          – le jardin anglais, symbole de la Révolution. – idée cléricale.
On se fiche de leur jardin, bien qu'au fond on l'admire secrètement, surtout la Vve Bourdin. Ils reconnaissent qu'il  y a du vrai
                                            qui a été le sujet principal de la conversation
dans les critiques. & conçoivent des doutes sur la beauté de leur jardin pittoresque.
                   Le monde ne nous comprend pas. raison de plus pr ne pas sortir de notre intérieur. alors, peu à peu, ils sont entraînés à
l'économie domestique. – ils dissertent sur les systèmes de chauffage, en regardant le feu brûler. – fabrication de confitures, conserves
                                                                                                                                    pr ses gélifications*
                                                         très fiers de leurs Science, critiquent l'épicier qui leur en veut mortelle*
L'ancien fermier reparaît – avec Mélie
et reprend la terre avec une forte diminution.
Catastrophe de l'alambic
pr finir le chapitre 
cornichons, gelées, gélatines, pains d'épices, malaga factice. – caléfacteur économique. – blanchissage, calculs « à combien revient ? »
  ils ne sortent plus de leur cuisine. Bouvard a un gd tablier bleu qui lui monte jusqu'aux aisselles & fait saillir son ventre,
Pécuchet un long sarreau d'enfant à manches. – déceptions. – désastres. Ils sont dupés & se demandent prquoi ? tout
cela vient de ce que nous ne savons pas la chimie
                                                      
{{ En résumé : l'agriculture a raté. ils se sont fait des
paysans des ennemis à cause des améliorations
qu'ils ont voulu introduire. ils ont froissé des
routines, blessé des idées reçues.
Leur jardin est dans un état déplorable
. }}
              Différences de leurs déceptions
[illis.] jardinage. ils épient les pousses. mais rien ne vient ! elle b.* la nature les trahit comme une amante infidèle
                                                                                                          ça avait été
                            Leur mélancolie se formule par des soupirs c'est une peine de coeur.
                                                                                                                               une 
  agriculture. colère contre l'entêtement & la mauvaise foi des paysans. – perte d'argent – ils s'obstinent. la
                                            finale
ruine les menace. terreur contrastant avec leur confiance des premiers jours.
                                                             d'auteur
jardin pittoresque. mortification d'artiste sifflé.
économie domestique. une pétarrade dans le fournil, l'alambic se casse. les pots se renversent. c'est comme
                                         un volcan, un cataclysme. Ils découvrent que les cornichons sont moisis. – alors
                                          ils éprouvent comme le déboire d'un inventeur.
           Lier autant que possible ces 4 divisions.   Bouvard se dégoûte du jardinage plus vite que P.
                   et c'est lui surtout qui est agriculteur.
                                                   l'idée du jardin pittoresque vient de Pécuchet. – ils s'y mettent tous les deux –
                                           et ont un renfoncement simultané.
[Transcription de Jean-Christophe Portalis]