BOUVARD ET PÉCUCHET
PLANS ET SCÉNARIOS : Tableau génétique | Hors tableau || BROUILLONS : Tableau génétique
Afficher un folio
Chargement de l'image en cours ...
Bouvard et Pécuchet - Plans et scénarios, folio 49
[Écrit sur apier bleu]
II                                        Notes
Chap. II I. Jardinage  
La première chose à faire c'est un Plan & l'étudier.

délire de l'engrais
                     l'engrais plus ennivrant que le vin.
          Pécuchet contemple la fosse aux composts – tout ce qu'il y voit
réverie infinie – un poëte méditant « au bord des mers » n'est pas
plus sublime. il suit, en imagination, le travail de l'engrais. .
. . fertilité, . .  fruits, légumes, un pays entier d'abondance s'y trouve
                    –––
Melons. retirer la nuit sa couverture de laine pr couvrir les couches

battre les arbres avec fureur

limaçons
. se lever de gd matin pr les écraser. – rage contre eux
                                                                   avec 
      mouvement de joie en les écrasant – grimace oblique de la mâchoire
comme si on écrasait un noyau.

Fautes du Potager.
– enfouissent le fumier trop profondément, il n'atteint pas les racines  
plantes du midi, séduits par le catalogue                     fumures en serpenteau
   plantes géantes. –                                                                                     mauvais
bêche mal emmanchée
   cloches en papier huilé, la grêle & le vent les abîment.
mannequins, pr effrayer les oiseaux. inutiles
– différentes espèces de melons, = mulets.
–  fumures en serpenteau, mauvais. .
– arrosages                                (Gressent)
– couches en maçonnerie
Le potager est installé près de la maison, & l'incommode par
ses mauvaises odeurs.

coloration des murs. gde question.
– abri                                          ( Gasparin)

on leur en veut dès le début parce qu'ils
ont changé la forme du jardin
La première chose à faire – un plan & l'étudier.
Jardin pittoresque. symbole de la Révolution, idée cléricale
                                                                                    (v. Desormeaux)
Le potager est très près de la maison, odeur incommode.
[Transcription de Anne Riegert]