BOUVARD ET PÉCUCHET
PLANS ET SCÉNARIOS : Tableau génétique | Hors tableau || BROUILLONS : Tableau génétique
Afficher un folio
Chargement de l'image en cours ...
 Bouvard et Pécuchet - Brouillons, vol. 2, folio 83
                                               V
Sans le changer de place
       il l'aggrandit
il le modifia complètement
pr y fabriquer des compost.
des cendres*, de la
[illis.], de l'urine
des entrailles d'anim*
tout ce qu'il put
trouver de plus infect
                                                                 immédiate
Pécuchet avait pris dans sa dépendance les engrais. Le trou au fumier qui
              juste                         d          aggrandir       & disposer en  compart.
se trouvait sous la cuisine. il le fit élargir, creuser en trois divisions
                                                                                                    3
le fumier frais d'un côté – le [illis.] à droite     &
maçonnerie*        – pr y fabriquer des composts au milieu le purin
                            où il fabriquerait                 il y jeta x x x ...
les comp qui  
                                                                             feraient
cet engrais devait faire pousser un tas de choses dont les détritus produiraient
du/des               amènerait lui-même       récoltes*       lesquels donnerait de l'engr*
d'autres fumiers qui donneraient d'autres produits* & indéfiniment. – Debout
                                           d'où résulterait d'autres engrais
                                                                                  *& les yeux fermés*
les narrines roulant* des yeux & les narrines ouvertes, il rêvait au bord de la
                  voyant déjà                                                                    un
fosse | comme un poète* au bord des mers | – imaginant dans l'avenir
peu lointain
qui n'était pas
très éloigné des
         montagnes de fruits
        montagnes                                                                         2                1
des quantités innombrables de fraises, de pommes, d'abricots, de raisin, de 
        débordements                                                                 comment se
un déluge de fleurs, des avalanches de légumes. – Mais où trouver
procurer suffisamment
qui est si
précieux
assez d'engrais ? celui de vache...celui de mouton... celui de cheval
                                             sans crainte de se compromettre
lui manquait. enfin rejetant toute pudeur il prit le parti
   on en* refusa            après avoir bien délibéré*      sans crainte
                                           [illis.] avec B.                          qu'on se
d'aller lui-même au crottin !                                               ...[illis.]... 
                                             allait
[ les cours* de marché, il se campait* sur la route de Bretteville– avec une
                                                 promenait
pelle de bois & un petit coffre* suspendu à sa poitrine & accomplissait

sa fonction ].
         au milieu de                                   un jour sur la route. les
Ce fut dans cette occupation que Mme Bordin l'accosta. Il la reconnut pr l'avoir
               ce             ...  à
déjà vu son châle...& son bonnet : c'était une personne d'âge moyen
                                & à son châle qui s'étaient montrés
                                                                                     derrière la haie.(1)
aplomb
Mais son col*
ses
      ses yeux noirs
sa belle prestance
sa [illis.]
intimidèrent
gde & forte, brune. un peu de moustacheselle lui fit
compliments sur son occupation...choses vagues
                                  était le
— « lequel des deux est le propriétaire »
  il                                                     N* et lui conta*
Mais Pécuchet ne fut pas poli. – & le raconta à Bouvard .
auquel
Ψ
Mais les
colorée de cette
 dame
personne
ses yeux noirs
qui étaient
brillants
vifs bien que petits.
elle avait même un
peu de moustache
Sa prestance son aplomb
intimidèrent Pécuchet
très brièv*
il lui répondit en peu de mots M
et lui tourna le dos. M
Il raconta son
impolitesse à
B   M
quand il lui eut raconté l'entrevue lui fit des
                                                il avait remarqué
Bouvard l'en blâma. s'était déjà aperçu de son peu d'empressement auprès
des       le blâma de son
du beau sexe – & de sa réserve en cette manière*. Il avait même
les pudeurs.


(2) elle commença par le féliciter
sur le soin qu'il prenait. le temps
un peu frais
humide
était
propice à ce travail. lui demanda
lequel des deux, de lui ou de l'autre Monsieur
       le
était propriétaire du domaine*, et
l'intrusion menaçant de se prolonger Ψ 
            belle
Mais la prestance de cette
personne, son aplomb.
[Transcription de Nicole Sibireff.]