BOUVARD ET PÉCUCHET
PLANS ET SCÉNARIOS : Tableau génétique | Hors tableau || BROUILLONS : Tableau génétique
Afficher un folio
Chargement de l'image en cours ...
Bouvard et Pécuchet - Brouillons, vol. 2, folio 134v.
[Page entièrement barrée]
 
                                                          A. 
 les deux visiteurs s'en allèrent.
                                      enthousiasmait                                              [
Tout ce qu'ils avaient vu les enchantait. Leur décision fut prise. ils seraient
agriculteurs &
] tâcheraient d'appliquer en petit sur leur domaine les méthodes
employées par Mr le Comte.
                                                                                        les 4 vol. de
Dès
Le soir même ils tirèrent de leur bibliothèque « la maison rustique ». ils se firent expédier
                                              avec
« les annalesde Roville » le cours de Gasparin, [ le bon Fermier de Barral,
                                        allèrent dans tous
d'autres ouvrages encore
*, fréquentèrent les comices | du département, | & | s'abonnèrent
à un journal d'agriculture    
Puis se croyant assez      sur la    Bientôt ils
              trouvant                          Bientôt    se mirent à
Puis, se croyant assez forts sur la théorie, ils résolurent de fréquenter les marchés
                rendre          commodément
et pr s'y transporter plus à l'aise, achetèrent une carriole, que Bouvard conduisait 
  habillés                        avec un chap. à larges bords &
Revêtus d'une blouse bleue, [coiffés d'un gd chapeau], avec des guêtres jusqu'aux
genoux & un bâton de maquignon à la main, ils rôdaient autour des bestiaux, comme
                                                                                         de peur de se compromettre
hésitant à les acheter, & aux propositions qu'on leur faisait, souriaient d'un
        malin                                                                      s'attablant
air finot ou faisait des réponses évasives
.] Puis ils s'attablaient dans un
                                                                                          entraient
        et ils                                             en frappant du poing sur les tables
Puis dans les
Puis et
entraient au
cabaret, et jouaient aux dominos en frappant du poing sur les tables, écoutaient
toutes les paroles 
    questionnaient
tout ce qu'on disait, fréquentaient les laboureurs les charretiers, les bergers, les
laitières ils                         d'assister
. & ils ne manquaient pas d'aller à tous les Comices agricoles.
                                                                                                          céréales
Ils apprirent (ou crurent apprendre) à connaître la qualité des créales, l'âge
des animaux, le rendement des soles à vue d'oeil.
risquer          faire valoir
avant de prendre* leur ferme
quand ils se crurent
praticiens.
                   sur leur ferme
          dessus                               sérieuse                             n'avait-on pas
Ils se livrèrent à une enquête scientifique sur leur ferme. n'a-t-on point fatigué
                            cultures                                                                                       domestiques
les terres par des récoltes épuisantes ? à combien se montaient les gages des serviteurs 
l'entretien* la nourriture des
la dépense du bétail
    bestiaux, l'entretien des ustensiles. quel était le meilleur
quand ils se crurent
    assez forts
         la dépense   etc
écoulement des denrées & la moyenne des bénéfices
Devenus praticiens ils fatiguaient                                                         & leurs représentations
      ennuyaient                         de/par       ils blâmaient la mauvaise tenue*
Et
Ils fatiguaient Mtre Gouy par leurs conseils, & déploraient la malpropreté de
                                                   de
ses cours, la quantité de choses qu'il laissait perdre suffisante à nourrir vingt
                                            abominable                                                  Mais            paysan
cochons, & surtout son déplorable système de jachères. Rien n'y fit/faisait le fermier
                                            déplorable
                                       routine                        fort irrégulièrement – demanda
Les paiements étaient
toujours en retard
ne démordait pas de ses habitudes. il ne payait pas aux époques pr convenues
il implora
                                  sous prétexte de                             pleurs
même
la remise d'un terme, en alléguant la grêle, – & à force de gémissements finit
demanda
par l'obtenir. quant aux redevances qu'il devait il n'en fournit aucune. A peine
                                                    terrine                           devant les
si Bouvard put en arracher un pot de compottes. Aux réclamations les plus
                                  jetait      hts                        assassiné
justes, sa femme poussait des cris, comme si on l'eût écorché vive. Enfin
enfin.
ils ne
bref lui*
     dénoncèrent
ils déclarèrent leur intention de ne pas renouveler le bail qui touchait à sa fin
quand* B. déclara son                                                                 devait bientôt finir
                                                                                                          expirait
                                                                                                          finirait l'année
                                                                                                                 prochaine                         
[Transcription de Nicole Sibireff. ]