BOUVARD ET PÉCUCHET
PLANS ET SCÉNARIOS : Tableau génétique | Hors tableau || BROUILLONS : Tableau génétique
Afficher un folio
Chargement de l'image en cours ...
Bouvard et Pécuchet - Brouillons, vol. 2, folio 140.
 29
                                                                          maladroits,
En dépit des chaulages pernicieux, des se binages trop épargnés, des échar

&
avait devant lui une
pouvait compter
                       trop
échardonnages trop tardifs, Bouvard, la quatrième année, eut du
belle récolte
sur du
froment assez nombreux*.
Comme la saison
redoutant la pluie
était pluvieux
   s'ingénia de        tout de suite
              les desséchant/er par la fermentation.

il voulut appliquer à leur dessication, – genre hollendais 
en gros monceaux tassés médiocremt
12 h. après                                
Le gaz s'échappait sensiblemnt
à l'oeil
– on ne pouvait y tenir
la main. – tant mieux ! c'était
signe que le principe de vie étaient
le lendemain
détruit. – on démonterait
on
les tas le lendemain, et après heure
d'exposition au soleil 
de beau temps, tout serait sec.
& il s'en alla content
                               pr les fourrages.
procédé Clap-Mayer.                              espoir. tout irait bien
                                                                                 tout de suite. encore
                           Les meules furent .. disposées en conséquence*        humides.
  en conséquence il procura beaucoup d'ouvriers. fit faucher le blé et le mit en meules
[ils étaient à dîner quand Germaine
                                          d'aller voir – mais*
           le tambour           criait mais était trop loin             en courant
                 sous la hêtrée  on ne savait quoi     les gens passent « le feu.
Ils se lèvent – & vont voir           – la cloche de l'église, – puis   derrière la clairvoie

ils se transportèrent en courant au pas gymnastique  « on va plus longtemps.
                                            passent* par le village 
Pr aller de leur maison à leur ferme
 –
   une inquiétude qu'ils n'osent pas s'avouer. – se regardent à de* village .. feu chez eux
au ht de                                           arrivèrent ainsi au
le terrain en pente – puis tout à coup, ils voient le désastre d'un
                        s'arrêtent. et
coup d'oeil.
courent. – essoufflé
pas gymnastique P.
on va plus lontemps.
                                       sur les bords.
les tas coniques flamme çà et là sur les cônes

[Les meules. comme quantité de volcans, tourbillons de fumée
fond du ciel.
une foule agitée.
                                                  écharpe
Le curé, Me Bordin, Mr Foureau. le maire déjà arrivé donnait
                                                 des ordres.
avec des fourches                          
il faisait défaire les meules.
« non »
B. s'y opposa. perd la tête
tohubohu. P. « du calme !
du calme »
                garde champêtre. – sabre. – gamin*  ordres
Me Bordin regardait.  Mr Foureau donnait des ordres.
       son châle                         Le curé offre des consolations
La foule. on s'empresse : rien à faire qu'est-ce que vous voulez
                                                        trop tard !
                 les grains sautent comme des grains de plomb. crépitation
                                    – la nuit très noire. – ombre sur un fond rouge*
deux ou trois mots de gamin*
un feu de joie » jolie
joie ! 
                                                                      Me Bordin le soigne*
on regarde brûler  .tableau*– désespoir de Bouvard ... la veille encore
                                                             mais différent de Pécuchet
                                    Le curé le remmène. & le console 

                                                        doucement.       [illis.]
Bien que la cause fût évidente,
D'où venait cet incendie ? une vengeance bien sûr ?
Mais de qui ? de X ? – de Gouy ? ou plutôt du taupier ?
                                      s'était proposé
en effet un homme, hirsute, [avec une petite fille, – la même que
ils avaient vue chez Mr de F.]
et Bouvard l'avait repoussé, sûr convaincu que les taupes
feraient du bien.
   Mais c'était tout bonnement l'effet de la fermentation
il fallut le reconnaître.
[Transcription de SAWASAKI Hisaki ]