BOUVARD ET PÉCUCHET
PLANS ET SCÉNARIOS : Tableau génétique | Hors tableau || BROUILLONS : Tableau génétique
Afficher un folio
Chargement de l'image en cours ...
Bouvard et Pécuchet - Brouillons, vol. 2, folio 198.
46
occupés de choses utiles
                                                                                                                      y
Ils perfectionnèrent la recette de Me Bordin pr les cornichons – en ajoutant
au vinaigre                                                                                 et son manière*
au vinaigre du poivre de guinée & des grains de moutarde. – sa méthode
& système pr les prunes à
leur méthode [illis.]             à l
    était bien supérieur
               les prunes      
En Ils les choisissaient avant leur
 d'être*           maturité
l’eau de vie
[illis.] prunes à
pr les cerises à l’eau de vie/ leur parut tout ce qu’il y avait de plus
[illis.]
arrièré*.
                         avec une serviette
               les                            en  
d’abord i/Ils frottaient les fruits, /coupant les queues/, les piquaient
jusqu’au jusqu’au coeur                     au moyen de
avec une épingle, les blanchissaient par deux lavages, un d’eau froide
l’un froid l’autre bouillant                      et        [illis.] où ils les déposaient
un d’eau bouillante, puis les déposaient [ dans une/l' eau de vie où ils avaient
                      avait reçu* déjà un                              à trois-six
précédemment jeté un sirop bouillant fait avec des aromates, du sucre & des
                                            bouillante
                               compote bouillante de noyaux concassés du sucre fin
].
                                          compot                                                  cassonade
noyaux concassés 
                                                                               cassiscanne*
                                                                                cerises*                           d’angélique*
{{entreprirent de                
voulurent faire du vin de
puis du champagne avec                 
du vin de chably.}}                           
Ils obtinrent par la macération des ratafias de framboise, d’absinthe & d’oranger
Malaga avec du vin de Bagnols
                                            avec  & d’angélique de goudron de norvège*
composèrent
un mélange de/du  miel d’angélique & de goudron pr en faire qui
           avec                     ils voulurent faire
fut* versé dans un tonneau de Bagnols, pr en faire du vin de Malaga –
    Puis
& ils entreprirent
également de faire du
              la confection
& ils tentèrent du champagne –      mélangés
et trois bouteilles de chably coupées par autant de moût bouchées, ficelées,* 
                  & mises à la cave      2       1
et mises à la caveéclatèrent au bout de quinze jours éclatèrent d’elles-mêmes
Alors ils
qui ne
p* ne
                                                                                                  démontrait
doutèrent plus de la réussite et le spectacle des tessons prouvait*  donna
La vue des tessons, & prouvait la violence du liquide Leur causa procura plus de
causa plaisir joie                                  savouré
plaisir que s’ils avaient dégusté d’excellent Cliquot.
                                          [illis.]
                                                                                                      soupçonner
Par le seul                                                         les amena*       soupçonner
Par le seul développement de leurs études ils arrivèrent à soupçonner des
                                                                 ils en vinrent
                                leurs denrées alimentaires                                par devoir
fraudes dans tous/tes les objets de consommation. [– & ils se croyaient obligés par
             des
devoir à les découvrir]
Ils chicanaient le boulanger sur la couleur de son pain, dont la farine
devait
contenait bien sûr des cryptogames, [comme il était une fois advenu à la
manutention* de Versailles.] Ils se firent un ennemi mortel de
                                                                                       exhalaient l’odeur de [illis.]
l’épicier en lui soutenaient/ant que ses bougies sentaient l’acide arsénieux
                                                                  des amandes*
& qu’il adultérait son chocolat. avec du benjoin*, [& qui/e ses feuilles
                                                        la [illis.] des amandes
de thé était des feuilles de frêne.] Ils se transportèrent à Falaise
                                                            et
tout exprès pr acheter du jujube, ce dev sous les yeux même du pharmacien
ils [illis.] la pâte dans       remplie
le mirent dans une cuvette pleine d’eau. La pâte a/Au lieu de se dissoudre
– soumirent sa pâte à l’épreuve d’eau                                   dénonçait
être* prit l’apparence d’un [illis.] couenne de lard & ce qui prouvait que   de la
                          2*       de la gélatine au lieu de la gomme au lieu de gom
gélatine / au lieu de gomme/, & le pharmacien fut confondu.
                                    orgueil   leur ambition n’eut plus de bornes
Après ce triomphe, leur imagination s’exalta. Prquoi ne feraient-ils
                                        d
-ils pas des sirops, des liqueurs fines ? des essences
                                        d'occasion
des écumoires
& des entonnoirs
toutes sortes de
bassines
un siphon à pompe*
         Ils achetèrent à bon marché [illis.] le matériel d’un distillateur
                et                                                                                               des
en faillite. Bientôt arrivèrent dans le laboratoire, des cylindres, un matras
   des bassines des filtres dames jeanne* de fer & de bois un conge, un siphon
                                                                                                          mise en*  [illis.]
des tamis, des barils, des spatules de bois, sans compter une sébille à
                                                                                  fallut
 de canon  gd      & tête de Maure et pr l’alambic   const construire
boulet, & un alambic. Mais pr le fourneau, il fallait un fourneau
                que surmontait
ils en firent un, avec une hotte de cheminée. /       reflecteur* Ψ
soutenue par 4 cordes* [illis.]                                qui exigea la construction
                              pr lequel, il fallait construire    que surmontait
                                                                  une hotte de cheminée
                                                           un fourneau   ?
                                                                                Ψ
[Transcription de SAWASAKI Hisaki ]