BOUVARD ET PÉCUCHET
PLANS ET SCÉNARIOS : Tableau génétique | Hors tableau || BROUILLONS : Tableau génétique
Afficher un folio
Chargement de l'image en cours ...
Bouvard et Pécuchet - Brouillons, vol. 2, folio 211.
48        49 V
{{ Mais devenus forts ils se méfiaient des
Falsifications     –           ne veulent plus user des denrées
                                    devenaient gourmands.     passaient leur temps à déguster
                                 se plaignait du pain etc.
          querelles avec l'épicier qui devient leur ennemi       
mauvais               
fort rhum – sirop chez le
  prquoi
n'en ferions nous pas 
Le champagne factice .    
pharmacien                                                           

               alambic
réussit
                de faire des liqueurs
–  alors idée
ce n'était pas difficile  – quel
      nom lui donner
de la distillerie
nous même 
                        distillation                          développent des ustensiles*  }}
alambic    –     il est [illis.]                                liqueursmalaga factice   
                  Cependant leur ferme leur coûtait trop cher – il fallait
expliquer pourquoi elle les gêne
B. la surveillait de
moins en moins
s'en débarrasser – arrêter les frais.  – il s'était présenté des fermiers
mais Bouvard ne pouvait se résigner à en prendre un
  –
la ferme                  avait augmenté de valeur
B Elle s'était améliorée/a par toutes les fumures & les façons.  & cela
& Gouy en avait    M
faisait envie envie.   Il s'était présenté des gens pr la louer        
               n'avait pu                                          Cependant
mais B. ne pouvait s'y décider parce que. . .  Mais les récentes
dépenses faisaient de cela une nécessité        – & ils en causaient
                                avec sa femme
(2) Le bail leur fait perdre
deux ou trois jours
quand Gouy entra dans leur laboratoire 
                                      [illis.] 
–  Lier sa visite aux
           déceptions
était-ce par hasard ou germaine*
                                                    A
            ils reprend la ferme à
                  accepter  –  bail  – moindre prix             – goûté les conserves
{{ lui sorti – Catastrophe – l'alambic éclate.
– C'est que nous ne savons pas la chimie
}} 
il est pourri – & par
   ruse* d'économie tire  
         un morceau de pain
            & le mange
                alors B
 N   néanmoins il la débine
Il est contre signé [ en entrant dit «
bon débarras  {{   – Si enfin nous goûtions
                                           tout est exécrable
}}
         vous êtes donc pharmacien ]
                               qque chose
lui donne à goûter des petits pois*
                          une conserve*  –
                                  mauvais

                      ils acceptent Gouy
                                                         (1)
Plein d'espoir pendant la
distillation ils                  
                       goûtent le reste
de 
                      ce qu'ils n'ont
                           pas goûté
.
toutes les conserves
le sirop. – tout
                               trop mauvais
Ils se mettent à la Bouvarine.  ( tous les éléments en avaient été
                                                                                      réunis depuis 15 jours
             l'alcool, trop près du feu s'enflamme.
                                                                                  ils ne voient pas ça
                           explosion
                                     étonnemt.     –   punch*, çà & là
    – rien ne nous réussit
– C'est parce que nous ne savons pas la chimie !                
en revenant de chez le
notaire – nous devrions
goûter l'orgeat.
[Transcription de Sandra Glatigny ]