BOUVARD ET PÉCUCHET
PLANS ET SCÉNARIOS : Tableau génétique | Hors tableau || BROUILLONS : Tableau génétique
Afficher un folio
Chargement de l'image en cours ...
Bouvard et Pécuchet - Brouillons, vol. 8, folio 1038
VI
                                                                             plancher de sapin brut
                                                                                          pas ciré*
Le curé les reçoit dans sa salle à manger – très propre, petit poële 
                          portrait de St L. de gonzague
faïence. – une gravure de piété. étagère planchette supportant des bréviaires
à un moment, Gorgu et couverte de serge noire. – Reine debout en face de lui, le sert.
– politesses. offre d'un verre de liqueur. ces MM s'asseoient
                        Ils lui demandent s'il admet le miracle de Favernay
 L'abbé ne répond pas franchement. mais rien n'est impossible à Dieu]
les miracles sont une des preuves de la Religion.
[illis.] — Cependant il y a des lois physiques certaines.
— Sans doute. Mais Dieu est parfaitement libre. il les dérange en faveur de l'ordre
moral pr instruire, corriger, intimer ?
(2)                                          Bouv.
Le curé « c'est simple »* car il
Le curé prétend connaître
les lois de la Nature – (3)
& ce qui en sort, est     
selon lui un miracle  
2                  
— (P) .  — « Ah ! Hegel
la philosophie allemande »
1                                  
prononcé avec une                   
emphase intentionnellemt               
comique (7)                                 P.   
                                                               (1 | 4
     Que savez-vous s'il les dérange ? On conçoit la Nature d'un côté, Dieu de
                     (8) Tant                                      rien ne nous      n'y pense peu parce*
    l'autre (!) tant qu'elle suit son cours ordinaire, on croit que Dieu ne fait rien
                                                  [illis.]       étonn mais survient-il un
    mais quand sous L'action ne commence qu'aux faits qui nous surprennent.
    Les hommes voient la main de Dieu dans tout phénomène dont la cause
                        on y voit tout de suite la main de Dieu
     est ignorée. Aussi (Spin 145 147)...  – & on attribue à Dieu une volonté
                                                                               lui
      en rapport avec nos idées. (Spin. 155-57)
                                                                                                                       en soi
      pr qu'un miracle fut vrai il faudrait prouver 1° que l'événement est surnaturel
                   s'était produit dans
      2° qu'il avait un but spécial.   
Le curé
B.
mais quand cet événement est affirmé par des témoins oculaires ! 
Les miracles des Payens aussi ont eu des témoins oculaires. [& ces attributions divines
                                                           Voyez*
viennent toujours des hommes]. Miracles dans Tite-Live. Vespasien, Antinoüs
P.
Le curé
& le diacre Pâris.
rit* du diacre Pâris. – jongleriesdes m & de la Ste Épine qui guérit l'oeil
                               autant de jongleries
de Melle Pascal ! les miracles jansénistes !
 tout aussi incroyables que ceux des                      Voyons*
B moi je ne crois pas plus aux miracles des jésuites. St François-Xavier.. le don
des langues, bien qu'il affirme dans une lettre qu'il a besoin d'un drogman,
                                                                                 passe encore
                                     lui a-t-il été          cancre*  & qu'il se soit
que son livre d'heures rapporté par un homard – se trouvait/é dans deux
                                                                                                           en
              c'est tr                            Mais qu'il ait le don des langues
endroits différents.                             quand il dans sa correspondance
                                 c'est trop fort                   il dit  qu'il a besoin d'un
curé rougit                                                                                       drogman
Le curé Prouvez d'abord que ceux-là sont faux. Je vous accorde qu'il y en a
de faux – mais prouvez que ceux-là sont faux, & qu'il ne peut y
                    vrais              les orthodoxes
en avoir de faux.
[Transcription de Joëlle Robert ]