BOUVARD ET PÉCUCHET
PLANS ET SCÉNARIOS : Tableau génétique | Hors tableau || BROUILLONS : Tableau génétique
Afficher un folio
Chargement de l'image en cours ...
Bouvard et Pécuchet - Brouillons, vol. 8, folio 1075v
[Page entièrement barrée]
  206 / 8        VI
                                                                                                         si le tout puiss
Elle en rapportait de stupides - des miracles sans but comme dieu s'amusait
Dieu les eut
faits
 exécutait [illis.]         pr ébahir le monde
à les faire pr étourdir étonner le monde. Sa gd mère (à elle-même) avait
                                    une corbeille de
serré dans une armoire des pruneaux couverte d'un drap, & quand on
ouvrit l'armoire un an plus tard, il y avait sur la nappe onze
                                                                          moi çà »
pruneaux formant la croix ! te  « expliquez moi, c'était son mot afin à la
en terminant
fin de ses histoires, qu'elle soutenait avec un entêtement de bourriques -
après ses
bonne femme du reste, & d'humeur enjouée
                                                                                            lui contestait
une fois prtant, elle sortit de son caractère. Bouvard ne voulait pas croire
                                                                    faïence
le miracle de Pezilla : un compotier de porcelaine, qui ayant contenu
des hosties pendant la Révolution, se dora de lui-même, tout seul
                                                                                                      jaune
— Peut-être, il y a y avait-il dans le fond un peu de couleur produite
                                                                                                  jaune
par l'humidité...
                            je vous dis que non ! La
— « Mais non ! mais non la dorure provenait du contact de l'eucharistie
& comme Bouvard se permettait de rire, elle se fâcha, devint
                    cita pr                                                         & depuis cette époque
éloquente, cita pr preuve l'autorité des évêques - c'est comme un
bouclier, un... un palladium qui protège le diocèse de Perpignan - mais
vous, d'abord vous ne croyez rien. Demandez plutôt à Mr Jeufroy » 
                                       & ayant                  Louis Hervieu
Bouvard n'y tint plus. & repassé son dictionnaire philosophique
emmena Pécuchet 
  Mr Jeuffroy                                    Reine sur un geste
  Le prêtre était en train de dîner, dans sa petite salle, parquetée
L'ecclésiastique
de sapin & ayant pr déc décoration au-dessus de l'étagère le portrait de
Pie IX. Melle Reine, debout en face de lui, le servait
          offrit                                                           & sur un geste de son maître
Elle avança deux des chaises pr ces Messieurs, & sur l'ordre de l'abbé
                                      sièges    à ces MM
alla prendre deux petits verres qu'elle emplit de rosolio.
Après quoi, Bouvard exposa ce qui l'amenait.
                                                           mais  Cependant   n'est
L'abbé ne répondit pas franchemt. Mais rien     rien d'impossible à Dieu
                                  une                              claire
& les miracles sont la preuve de l la plus forte de la Religion.
      Maisdit Pécuchet              naturelles » dit P.
Cependant, il y a des lois physiques, contin
      N'importe   qqfois                                  qqfois                          2           1
Sans doute. mais qqfois il les dérange, pr inti instruire, corriger, intimer
     qu'en sav-vous ?
— {{ que savez-vous s'il les dérange, » répliqua Bouvard. on con
                                                                         répliqua B.
nature d'un côté, Dieu de l'autre.
                                                                              allemande          articula*
« — Ah Ah ! Hegel, Hegel ! La philosophie d'outre-Rhin, » répliqua l'abbé
avec une emphase intentionnelllemt comique
- }}
[Transcription de Joëlle Robert ]