BOUVARD ET PÉCUCHET
PLANS ET SCÉNARIOS : Tableau génétique | Hors tableau || BROUILLONS : Tableau génétique
Afficher un folio
Chargement de l'image en cours ...
Bouvard et Pécuchet - Brouillons, vol. 10, folio 228
 228   XII bis
                                                   d'herbor au has            en
Puis il ordonna à ses élèves d'aller dans la campagne cueillir les
                 au hasard
premières venues
des boutons d'or.
= | sorte de renoncule
dont la fleur est jaune

              lui                                                                   arrach
  Victor en rapporta une manière de cordelettes prises à des orties, &
                                     de* gazon
Victorine une touffe d'herbes . une cuscute & des graminées , il y chercha
                                                                               de graminées*
vainement un péricarpe.
                                      un peu
  Bouvard qui se méfiait de son savoir fouilla toute la bibliothèque &
découvrit dans le Redouté des dames, le dessin d'une rose épanouie
l'ovaire n'était pas situé dans la corolle, mais au-dessous des pétales.
Ils trouvèrent X = rubiacée
qui n'a pas de calice. 
                          Ainsi le principe posé
Mais un hazard fait
que ils voient une 
shérarde (description de la plante)
— c'est une exception » dit Pécuchet.
c'est une exception," dit Pécuchet.
par Pécuchet était faux.              [illis.]
Il y avait dans leur jardin des tubéreuses, en fleurs, toutes sans calices
     Pécuchet avait ou
Pécuchet ayant oublié de dire
« — une oubli ! étourderie ! La plupart des
Liliacées en manquent.
 – & elle a un calice.
          On trouve  X – liliacée qui en a un !
                          allons, bon ! si des les exceptions elles-mêmes ne sont pas
                        vraies, à qui se fier.
[Texte tête-bêche barré ]
207.
                         retourne                                           jusqu' présent
Pécuchet s'en revint mélancolique. Il avait espéré l'accord de la Foi & de la Raison
                                     ce
    Bouvard lui fit lire un paragraphe de L. Hervieux.
Si le Divin n'est pas, la Science ne peut l'atteindre, – & s'il l'est, pas davantage »
          Car il ne relève que de la Foi, il méprise la Raison. ]
                     connaître
           [ Pour savoir quel abîme les sépare, opposez leurs axiomes
   Raison vous           tout est plus gd que la Partie
le contenant La Foi vous dit : Le contenant excède le contenu. & la Foi vous répond par la
substanciation. Jésus communiant avec ses apôtres, avait son corps dans ses mains & sa
tête dans sa bouche. – ]
     Raison
La Foi vous dit : on n'est pas responsable du crime des autres ; & la Foi vous répond
avec
par le Péché originel.
La Raison vous dit : trois, c'est trois, & la Foi vous répond : trois c'est un » 
                   fréquentèrent plus l'abbé
          Il ne recherchèrent plus Mr Jeufroy, & quand ils le rencontraient au château
évitaient les questions religieuses
                    Mais c'était l'époque de la guerre d'italie.
[Transcription de Guillaume Cousin]