Qui était Flaubert ?
Œuvres
Manuscrits
Labo Flaubert
Critique
Traductions
Médiations
Ateliers
Florence Fix

Florence Fix

Rédactrice

Florence Fix est professeur en littérature comparée à l’Université de Rouen-Normandie et co-directrice de l’axe du laboratoire CÉRÉdI « scènes, musiques, textes ».

Ses recherches et travaux portent sur les arts de la scène en lien avec l’histoire européenne et les enjeux de société, tout particulièrement dans la seconde moitié du XIXe siècle.

Elle a participé au Manuel d’études théâtrales (PUF, 2005), dirigé une vingtaine d’ouvrages sur le théâtre et est l’auteur de Médée, l’altérité consentie (Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise Pascal, 2010), de L’Histoire sur la scène de théâtre (1870-1914) (PUR, 2010), de Le Mélodrame, la tentation des larmes (Klincksieck, 2011) et de Barbe-Bleue, esthétique du secret de Charles Perrault à Amélie Nothomb (Hermann, 2014). Elle a également publié en 2020 une biographie d’Henrik Ibsen, Le Théâtre d’Ibsen (Lausanne, Éditions Ides et Calendes).

Liste de publications

Ouvrages complets en tant qu’auteur

Médée, l’altérité consentie, Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise Pascal, « Mythographies et sociétés », 2010, 182 p.

L’Histoire sur la scène de théâtre (1870-1914), Rennes, PUR, « Interférences », 2010, 242 p.

Le Mélodrame, la tentation des larmes, Paris, Klincksieck, « 50 questions », 2011, 184 p.

Barbe-Bleue, esthétique du secret de Charles Perrault à Amélie Nothomb, Paris, Hermann, « Savoirs/Lettres », 2014, 230 p.

Le Théâtre d’Ibsen, Lausanne, Ides et Calendes, 2020, 106 p.

Direction et co-direction d’ouvrages collectifs

Le Monologue : la parole solitaire dans le théâtre contemporain, ouvrage collectif en collaboration avec Frédérique Toudoire-Surlapierre, Dijon, EUD, « Écritures », 2006, 208 p.

Regarder l’impossible : l’écriture didascalique au vingtième siècle, ouvrage collectif en collaboration avec Frédérique Toudoire-Surlapierre, Dijon, EUD, « Écritures », 2007, 282 p.

Mythes en images Médée-Œdipe-Orphée, ouvrage collectif en collaboration avec Brigitte Bercoff, Dijon, EUD, « Écritures », 2007, 162 p.

Le Chœur dans le théâtre contemporain (1950-2000), ouvrage collectif en collaboration avec Frédérique Toudoire-Surlapierre, Dijon, EUD, « Écritures », 2009, 240 p.

La Citation au théâtre (1950-2000), ouvrage collectif en collaboration avec Frédérique Toudoire-Surlapierre, Dijon, EUD, « Écritures », 2010, 251 p.

Le Destinataire au théâtre (1950-2000). À qui parle-t-on ?, ouvrage collectif en collaboration avec Claire Despierres, Dijon, EUD, « Écritures », 2010, 142 p.

Lectures de Paul de Kock, ouvrage collectif en collaboration avec Marie-Ange Fougère, Dijon, EUD, « Écritures », 2011, 185 p.

L’Autofiguration au théâtre, ouvrage collectif en collaboration avec Frédérique Toudoire-Surlapierre, Dijon, EUD, « Écritures », 2011, 218 p.

L’Argent et le rire. De Balzac à Mirbeau, ouvrage collectif en collaboration avec Marie-Ange Fougère, Rennes, PUR, « Interférences », 2012, 226 p.

Musique de scène, musique sur scène, ouvrage collectif en collaboration avec Pascal Lécroart et Frédérique Toudoire-Surlapierre, Paris, Ôrizons, « Comparaisons », 2012, 228 p.

Le Théâtre historique et ses objets : le magasin des accessoires, Paris, Ôrizons, « Comparaisons », 2012, 225 p.

Rire et émancipation féminine, ouvrage collectif en collaboration avec Ariane Bayle, Paris, L’Harmattan, « Identités, Genres, Sexualités », 2013, 193 p.

Liszt, lectures et écritures, ouvrage collectif en collaboration avec Georges Zaragoza et Laurence Le Diagon-Jacquin, Paris, Hermann, 2013, 342 p.

Le Parasite au théâtre, ouvrage collectif en collaboration avec Isabelle Barbéris, Paris, Ôrizons, « Universités », 2014, 173 p.

Un théâtre en quête d’espaces, expériences scéniques de la limite, ouvrage collectif en collaboration avec Frédérique Toudoire-Surlapierre, préface de Bertrand Westphal, Dijon, EUD, « Écritures », 2014, 220 p.

La Farce aujourd’hui, ouvrage collectif en collaboration avec Michèle Gally, Paris, CNRS éditions, « Alpha », 2014, 254 p.

Poésie en scène, ouvrage collectif en collaboration avec Frédérique Toudoire-Surlapierre, Brigitte Denker-Bercoff et Peter Schnyder, Paris, Ôrizons, « Universités », 2015, 233 p.

Manger et être mangé, l’alimentation et ses récits, Paris, Ôrizons, « Comparaisons », 2016, 463 p.

La Quête de la beauté – Mélanges en hommage à Lise Sabourin, Paris, Honoré Champion, « Romantisme et modernité », no 172, 2016, 361 p.

Biographies scéniques, Dijon, EUD, « Écritures », 2017, 192 p.

Tous malades. Représentations du corps souffrant, Paris, Ôrizons, « Comparaisons », 2018, 310 p.

Théâtre et science, Paris, Ôrizons, « Comparaisons », 2018, 156 p.

Le Conte dans tous ses états. Fragmenter et réenchanter le merveilleux au XXe siècle, ouvrage collectif en collaboration avec Hermeline Pernoud, Poitiers et Rennes, PUR, « La Licorne », no 127, 2018, 228 p.

Théâtre et ville. Espaces partagés : patrimoine, culture, savoir, Dijon, EUD, « Art, Archéologie et Patrimoine », 2018, 242 p.

Après le temps des rois : les châteaux du Val de Loire et leurs visiteurs, ouvrage collectif en collaboration avec Aurore Montesi et Pierre Wat, Paris, Ôrizons, « Comparaisons », 2019, 212 p.

Jeu d’acteur et corps artificiels. Effets de coprésence à la scène et à l’écran, Paris, Ôrizons, « Comparaisons », 2019, 201 p.

Femmes de spectacle au XIXe siècle, ouvrage collectif en collaboration avec Valentina Ponzetto, Berne, Peter Lang, « Dramaturgies », 2021, à paraître.

Pauvretés esthétiques, ouvrage collectif en collaboration avec Anne-Florence Gillard-Estrada, Dijon, EUD, « Écritures », 2022, à paraître.

Ouvrages en collaboration (préparation concours)

Manuel d’Études Théâtrales, dir. Didier Souiller, Paris, PUF, « Quadrige », 2005, 546 p.

La Misanthropie au théâtre, dir. Frédérique Toudoire-Surlapierre, Paris, PUF, « CNED », 2007, 155 p.

Mélancolie et Misanthropie, dir. Georges Zaragoza, Dijon, Éditions du Murmure, « Lecture plurielle », 2007, 104 p.

La Violence au théâtre, dir. Florence Fix, Paris, PUF, « CNED », 2010, 180 p.

Poétiques du récit d’enfance, dir. Florence Godeau, Paris, PUF, « CNED », 2012, 162 p.

L’Amour. Platon, Shakespeare, Stendhal, Paris, GF, « Prépas scientifiques, concours », 2018, 311 p.

Le Pouvoir en scène, dir. Véronique Lochert, Neuilly sur Seine, Atlande, « Clés concours Lettres », 2018, 400 p.

La Démocratie. Aristophane, Tocqueville, Philip Roth, Paris, GF, « Prépas scientifiques, concours », 2019, 339 p.

La Force de vivre. Hugo, Nietzsche, Alexievitch, Paris, GF, « Prépas scientifiques, concours », 2020, 325 p.

Édition de revue (Le Paon d’Héra, revue de mythocritique pluridisciplinaire : musique, arts de la scène, peinture, cinéma)
Orphée (1), 2006, 134 p.
Orphée (2), 2007, 226 p.
Roméo et Juliette (3), 2007, 275 p.
Saint François d’Assise (4), 2008, 282 p.
Médée (1), 2009, 261 p.
Médée (2), 2010, 219 p.
Don Juan, 2010, 360 p.
Jeanne d’Arc, 2011, 300 p.
Ulysse (1), 2012, 318 p.
Ulysse (2), 2015, 306 p.
Le roi Lear, 2018, 195 p.
Tristan, 2021, à paraître.

Chapitres dans ouvrages collectifs

« Paul Claudel et le poison wagnérien », Paris, Cahier de l’Herne Paul Claudel, dir. Pierre Brunel, 1996, p. 302-307.

« Avant-propos », dans Le Monologue au théâtre (1950-2000), la parole solitaire, dir. Florence Fix et Frédérique Toudoire-Surlapierre, Dijon, EUD, « Écritures », 2006, p. 7-12.

« Médée furieuse d’Eugène Delacroix ou le mythe au service de l’Histoire ? », dans Mythes en images : Médée, Orphée, Œdipe, dir. Brigitte Bercoff et Florence Fix, Dijon, EUD, « Écritures », 2007, p. 91-100.

« Têtes d’Orphée : la belle mort antique au miroir des peintres et écrivains fin-de-siècle », dans Mythes en images : Médée, Orphée, Œdipe, dir. Brigitte Bercoff et Florence Fix, Dijon, EUD, « Écritures », 2007, p. 113-123.

« Avant-propos », dans Le Chœur dans le théâtre contemporain (1970-2000), dir. Florence Fix et Frédérique Toudoire-Surlapierre, Dijon, EUD, « Écritures », 2009, p. 7-17.

« Avant-propos », dans La Citation dans le théâtre contemporain, dir. Frédérique Toudoire-Surlapierre et Florence Fix, Dijon, EUD, « Écritures », 2010, p. 7-22.

« On perd le fil : critique du théâtre vivant », dans Critique littéraire et littérature européenne, dir. Tania Collani et Peter Schnyder, Paris, Orizons, 2010, p. 57-74.

« Avant-propos », dans À qui parle-t-on ? Le destinataire au théâtre, dir. Florence Fix et Claire Despierres, Dijon, EUD, « Écritures », 2010, p. 5-11.

« De l’abandon des larmes à l’abandon aux larmes dans Les Larmes amères de Petra von Kant (R. W. Fassbinder, 1973) et L’Histoire des Larmes (Jan Fabre, 1988) », dans Les larmes modernes ou l’escarpement de la compréhension, dir. Nicolas Surlapierre, Paris, L’Improviste, 2010, p. 167-183.

« Après Kafka : Étude de Idylle à Oklahoma, Une offre d’emploi (1998) de Claude Duparfait et de Amerika, suite (2003) de Biljana Srbljanović », dans La Citation dans le théâtre contemporain, dir. Frédérique Toudoire-Surlapierre et Florence Fix, Dijon, EUD, « Écritures », 2010, p. 115-128.

« La République invisible : comment construire un idéal », dans La Muse républicaine : artistes et pouvoir 1870-1900, catalogue d’exposition (musées de Belfort), Gand, Snoeck, 2010, p. 156-169.

« La mémoire, l’histoire d’avant, dans Juste la fin du monde et Derniers Remords avant l’oubli », dans Lectures de Lagarce, Derniers Remords avant l’oubli, Juste la fin du monde, dir. Catherine Douzou, Rennes, PUR, « Didact Français », 2011, p. 135-150.

« Avant-propos », dans L’Autofiguration au théâtre, dir. Florence Fix et Frédérique Toudoire-Surlapierre, Dijon, EUD, « Écritures », 2011, p. 7-13.

« Le naturalisme européen au théâtre », dans TDC (textes et documents pour la classe). Le naturalisme, dir. Chantal Pierre-Gnassounou, Vanves, Éditions du CNDP, 2011, p. 44-45.

« Quand Emma Bovary épouse le pharmacien : lectrices chez Paul de Kock », dans Lectures de Paul de Kock, dir. Florence Fix et Marie-Ange Voisin-Fougère, Dijon, EUD, « Écritures », 2011, p. 133-143.

« Lechat paye de sa personne : Les affaires sont les affaires, d’Octave Mirbeau », dans Le Rire et l’argent de Balzac à Mirbeau, dir. Florence Fix et Marie-Ange Fougère, Rennes, PUR, « Interférences », 2012, p. 85-98.

« Avant-propos », dans Musique de scène, musique en scène, dir. Pascal Lécroart, Frédérique Toudoire-Surlapierre et Florence Fix, Paris, Ôrizons, « Comparaisons », 2012, p. 7-17.

« Margaret Thatcher est-elle drôle ? Sur Top Girls de Caryl Churchill », dans Rire et émancipation féminine, dir. Ariane Bayle et Florence Fix, Paris, L’Harmattan, « Identités, genres, sexualités », 2013, p. 147-163.

« Le sauvage et le tyran : stéréotypes mélodramatiques dans Louis XI et The Corsican Brothers réécritures par Dion Boucicault d’après Delavigne et Dumas », Chapitre 9, dans Curious About France: Visions littéraires victoriennes, dir. Ignacio Ramos Gay, Berne, Paris, Peter Lang, 2014, p. 155-165.

« Contrainte et dépassement de l’espace ludique dans les mélodrames de Pixerécourt », dans Personnage de théâtre et espace ludique, dir. Georges Zaragoza et Didier Souiller, Dijon, Éditions du Murmure, 2014, p. 267-286.

« Avant-propos : Les huis clos de l’espace contemporain », dans Un théâtre en quête d’espaces. Expériences scéniques de la limite, dir. Florence Fix, Frédérique Toudoire-Surlapierre, Dijon, EUD, « Écritures », 2014, p. 17-32.

« Présences de la farce », dans La Farce aujourd’hui, dir. Florence Fix et Michèle Gally, Paris, CNRS éditions, « Alpha », 2014, p. 11-21.

« Avant-propos », dans Le Parasite au théâtre, dir. Isabelle Barbéris et Florence Fix, Paris, Orizons, « Universités », 2015, p. 9-18.

« Avant-propos », dans Poésie en scène, dir. Brigitte Denker-Bercoff, Florence Fix, Peter Schnyder, Frédérique Toudoire-Surlapierre, Paris, Orizons, « Comparaisons », 2015, p. 9-32.

« Cassandre ou l’impossible revanche sur le temps subi (sur Kassandra de Mathias Falke) », dans Cassandre, figure du témoignage, dir. Philippe Mesnard et Véronique Léonard-Roques, Paris, Éditions Kimé, « Entre histoire et mémoire », 2015, p. 277-298.

« L’irreprésentable », dans Dictionnaire des mythes et des concepts de la création, dir. Jacques Poirier, Reims, Épure, 2015, p. 337-342.

« La faim après la faim », avant-propos, dans Manger et être mangé, L’alimentation et ses récits, dir. Florence Fix, Paris, Orizons, « Comparaisons », 2016, p. 11-25.

« Mariette, texte de Sacha Guitry, musique d’Oscar Straus, l’histoire “dans le genre de Joséphine” », dans Oscar Straus, Annäherungen an einen zu Unrecht Vergessenen, New Academic Essays on A Mostly Forgotten Composer, dir. Fedora Wesseler et Stefan Schmidl, Amsterdam, p. 98-107, en ligne: http://operetta-research-center.org/wp-content/uploads/2010/05/Oscar-Straus-Beitr%C3%A4ge-zur-Ann%C3%A4herung-an-einen-zu-Unrecht-Vergessenen.pdf.

« Avant-propos », dans Le Péritexte chez Edmond Rostand, dir. Salwa Beji, Sousse (Tunisie), Publications de la Faculté de Lettres et Sciences Humaines de l’Université de Sousse, 2016, p. 5-14.

« Parabole du bon riche et du mauvais pauvre au théâtre », dans Rappresentazioni artistiche e sociali della povertà, dir. Elisabetta Sibilio Cassino, Edizioni Università di Cassino (Italie), 2017, p. 156-171.

« Avant-propos », dans Tous malades. Représentations du corps souffrant, dir. Florence Fix, Paris, Orizons, « Comparaisons », 2018, p. 9-21.

« Avant-propos », dans Théâtre et science, dir. Florence Fix, Paris, Orizons, « Comparaisons », 2018, p. 9-25.

« Après la science : dernière Cène à Los Alamos (sur Los Borrachos / La Vallée de l’ivresse d’Antonio Álamo) », dans Théâtre et science, dir. Florence Fix, Paris, Orizons, « Comparaisons », 2018, p. 139-154.

« Avant-propos : le théâtre et ses villes », dans Théâtre et ville. Espaces partagés : patrimoine, culture, savoir, dir. Florence Fix, Dijon, EUD, « Art, Archéologie et Patrimoine », 2018, p. 5-19.

« Se souvenir de Guitry, oublier son théâtre : une paradoxale postérité », dans Le Théâtre à(re)découvir. Intermédia / Intercultures, dir. Witold Wolowski, vol. 1, Berlin, Peter Lang, « Études de Linguistique, littérature et Art », no 28, 2018, p. 179-194.

« En miniature et en totalité : la carte géographique dans l’œuvre d’Octave Mirbeau », dans L’Œuvre et ses miniatures. Les Objets autoréflexifs dans la littérature européenne, dir. Luc Fraisse et Éric Wessler, Paris, Classiques Garnier, « Rencontres » no 307, 2018, p. 329-343.

« Le surnaturel : une esthétique du regard impliqué (Dracula, des adaptations théâtrales du roman de Bram Stoker à la scène queer d’Elfriede Jelinek) », dans Le Surnaturel en littérature et au cinéma, dir. Agnieszka Loska, Katowice, Publications de l’Université de Silésie (Pologne), 2018, p. 185-197.

« La mémoire et la voix : emprunts et citations dans Pierre Sang Papier ou Cendre », dans préface de Charles Bonn, Maïssa Bey : deux décennies de créativité, dir. Houda Hamdi, Paris, L’Harmattan, « Études littéraires maghrébines », no 22, 2019, p. 191-208.

« L’imbécile heureux du mélodrame », dans Le Bonheur, dictionnaire historique et critique, dir. Michèle Gally, Paris, CNRS éditions, 2019, p. 187-189.

« Avant-propos : après Kleist, rivalités et artifices », dans Jeu d’acteur et corps artificiels. Effets de coprésence à la scène et à l’écran, dir. Florence Fix, Paris, Orizons, « Comparaisons », 2019, p. 9-22.

« Le mot de Cambronne et la Commune », dans L’Excrémentiel au XIXe siècle, dir. Marie-Ange Voisin-Fougère, Tusson, Du Lérot éditeur, 2021, p. 93-109.

« Animalités humaines : une fête du rire ? », dans Réussir l’agrégation de Lettres Modernes 2022, dir. Marie-Ange Voisin-Fougère, Dijon, EUD, « U21 », 2021, p. 127-139.

« Fermer les yeux aux désordres d’autrui. L’hypnose et la paresse chez Feydeau », dans Le Réel invisible, Le magnétisme dans la littérature (1780-1914), dir. Victoire Feuillebois et Émilie Pézard, Paris, Minard-Lettres Modernes, « Écritures XIX », à paraître.

« Écrire la Commune de Paris : violence et vertu dans le récit de la guerre civile », dans La Construction de l’ethos dans les écrits sur la guerre et sur la violence, dir. Kamel Feki, Moez Rebai et Lassaad Héni, Paris, Minard, « Carrefour des lettres modernes », à paraître.

Articles dans actes de colloques et de journées d’étude

« L’image poétique dans les Carnets de Malte Laurids Brigge », dans Rainer Maria Rilke et les Carnets de Malte Laurids Brigge – Écriture romanesque et modernité, [actes du colloque à l’Université Stendhal Grenoble 3, 1995], dir. Christian Klein, Paris, Masson-Armand Colin, 1996, p. 63-70.

« L’Apocalypse claudélienne : du questionnement à la recomposition » (à propos de Paul Claudel interroge l’Apocalypse), dans Le Texte et son Commentaire, [actes du colloque à l’Université Stendhal Grenoble 3, 1996], dir. Jean-François Louette, Grenoble, ELLUG, « Recherches et Travaux », no 53, 1997, p. 161-176.

« Des rencontres poétiques de Pierre Boulez : Char, Claudel, Michaux », dans Littérature et musique, [actes du colloque à l’Université de Strasbourg2, 1997], dir. Pascal Dethurens, Presses Universitaires de Strasbourg, 1998, p. 15-27.

« Le drame selon Wagner ou la cérémonie de l’art total », dans Dramaturgies romantiques, [actes du colloque à l’Université de Bourgogne, 1999], dir. Georges Zaragoza, Dijon, EUD, 1999, p. 253-262.

« Une distance invraisemblable : à propos de Franz Kafka et de sa destinatrice dans les Lettres à Felice », dans De vous à moi, [actes du colloque à l’Université de Bourgogne, 2000], dir. Sylvie Crinquand, Dijon, EUD, « Kaléidoscopes », 2001, p. 185-196.

« Let’s make an opera ou comment faire un opéra » (à propos de Benjamin Britten), dans Le livret d’opéra, [actes du colloque à l’Université de Bourgogne, 2001], dir. Georges Zaragoza, Paris, Phénix Éditions, 2002, p. 533-542.

« Ce sol calciné qui ne profite à personne, le désert dans le théâtre fin-de-siècle (Ibsen, Strindberg) », dans Le Désert, [actes du colloque des Universités de Bourgogne et de Marrakech, 2000], dir. Jean Ferrari et Jacques Poirier, Dijon, EUD, « Figures », 2002, p. 73-86.

« Du rire et des larmes : à propos des adaptations de Busnach », dans Zola et le rire, [actes du colloque à l’Université de Bourgogne, 2002], dir. Marie-Ange Voisin-Fougère, Dijon, Éditions du Murmure, 2003, p. 245-255.

« Mon mari est à Versailles : Versailles, lieu-prétexte de la littérature populaire fin-de-siècle », dans Versailles dans la littérature, [actes du colloque à l’Université de Université de Saint-Quentin en Yvelines, 2003], dir. Véronique Léonard-Roques, Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise-Pascal, 2005, p. 195-208.

« La “constellation Mirbeau” : supplices chinois dans le roman populaire fin-de-siècle », dans Le Supplice oriental dans la littérature et les arts, [actes du colloque à l’Université de Bourgogne, en collaboration avec l’Université Paris 3, 2004], dir. Antonio Dominguez Leiva et Muriel Détrie, Dijon, Éditions du Murmure, 2005, p. 117-134.

« Peindre l’irreprésentable : Médée furieuse d’Eugène Delacroix », dans Conversations entre les muses, [actes du colloque à l’Université de Nancy 2, 2004], dir. Lise Sabourin, Nancy, PUN, 2006, p. 107-117.

« Marc Chagall “enlumineur” des Lettres d’Hivernage de Léopold Sédar Senghor », dans Littérature et peinture, introduction de Michel Butor, [actes du colloque à l’Université de Strasbourg, 2005], dir. Pascal Dethurens, Strasbourg, Presses Universitaires de Strasbourg, 2007, p. 269-277.

« Paris au théâtre (1880-1990), fiction de la mémoire », dans Paris, cartographies littéraires, [actes du colloque à l’Université Paris 7, 2005], dir. Chrystel Pinçonnat, Paris, Le Manuscrit, 2007, p. 91-112.

« Seuils de lecture, portes fermées : à propos des traductions allemandes de J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne », dans Traduire Lagarce (langue, culture, imaginaire), [actes du colloque à l’Université de Franche-Comté, 2008], dir. François Berreur, Besançon, Les Solitaires Intempestifs, 2008, p. 69-84.

« L’auteur est plus intelligent que l’allégorie : l’Histoire et l’Abattoir » (sur Sainte Jeanne des abattoirs de Bertolt Brecht), dans Des pouvoirs visionnaires de l’allégorie, [actes du colloque à l’Université de Lille 3, 2011], dir. Nicolas Surlapierre, Paris, L’Improviste, 2012, p. 177-189.

« Avant-propos », dans Le Théâtre historique et ses objets : le magasin des accessoires [actes de la journée d’études sous le même titre, Université de Bourgogne, 2010], dir. Florence Fix, Paris, Orizons, « Comparaisons », 2012, p. 7-11.

« L’ogre au petit chapeau : les accessoires de la légende napoléonienne dans le théâtre populaire », dans Le Théâtre historique et ses objets : le magasin des accessoires, dir. Florence Fix, Paris, Orizons, « Comparaisons », 2012, p. 29-41.

« La file d’attente de mélodrame : émotions fortes à l’extérieur du théâtre », dans La Sortie au spectacle, [actes du colloque à l’Université de Versailles-Saint-Quentin en Yvelines, 2012], dir. Jean-Claude Yon et Pascale Goetschel, Paris, PUPS, « Histoire contemporaine », 2014, p. 45-59.

« Éloge de la mémoire : Don Quichotte au théâtre fin de siècle chez Victorien Sardou (1864) et Jean Richepin (1905) », dans D’un genre à l’autre : la transmodalisation dramatique, [actes de la journée d’études à l’Université de Nancy, 2009], dir. Clara Debard, Nancy, PUN, 2014, p. 47-61. Réédité dans Mélanges Georges Zaragoza, dir. Didier Souiller, Dijon, Publications du CPTC, « Hommages », 2014, p. 215-232.

« Devoir, dette, dot : transmettre l’argent à ses enfants dans le théâtre comique de la fin du XIXe siècle », dans De l’argent, [actes du colloque Université de Montpellier, 2013], Paris, L’Œil du souffleur, « Mauvais temps », 2014, p. 111-126.

« Le temps médiéval : la revanche de la patience. À propos de Top Girls de Caryl Churchill », dans Le Médiéval sur la scène contemporaine, [actes du colloque Université de Provence, 2013], dir. Michèle Gally et Marie-Claude Hubert, Aix-en-Provence, Presses de l’Université de Provence, « Senefiance », no 60, 2014, p. 153-160.

« Langue sous surveillance : inconscient et histoire collective chez Elfriede Jelinek », dans Hypnos 2-Les frontières invisibles (1968-2000), [actes du colloque Université de Haute-Alsace, 2012], dir. Nicolas Surlapierre, Paris, L’Improviste, « Les Aéronautes de l’esprit », 2014, p. 203-218.

« Débordements du mort-vivant dans La Bosse de Pauline Sales : poétique du queer », dans Esthétique(s) queer dans la littérature et les arts, [actes du colloque Université de Toulouse 2 Jean Jaurès, 2014], dir. Muriel Plana et Frédéric Sounac, Dijon, EUD, « Écritures », 2015, p. 167-177.

« L’habit fait le prince : les silences du théâtre (sur L’habit fait le moine de Georges Schehadé d’après Kleider machen Leute de Gottfried Keller) », dans Langages poétiques de Georges Schehadé, à la page, à la scène, à l’écran, [actes du colloque à l’Université de Nancy 2, 2012], dir. Yannick Hoffert et Laurence Denooz, Paris, Classiques Garnier, « Revue LiCarC, Littérature et culture arabes contemporaines », no 3, 2015, p. 167-184.

« Le demi-personnage ou le valet passé maître », dans préface de Marcel Maréchal, Jean Vauthier, un poète à la scène, [actes du colloque à l’Université d’Aix-Marseille, en collaboration avec le Théâtre National de Marseille La Criée, 2012], dir. Corinne Flicker, Paris, Honoré Champion, « Littérature de notre siècle », no 53, 2016, p. 101-118.

« Fragmentation et ébranlement du discours officiel dans Les Huissiers et 11 septembre 2001 de Michel Vinaver », dans De l’écriture et des fragments. Fragmentation et sciences humaines, [actes du colloque à l’Université de Haute-Alsace, Mulhouse, 2014], dir. Peter Schnyder et Frédérique Toudoire-Surlapierre, Paris, Classiques Garnier, « Rencontres », 2016, p. 151-163.

« Jeux de cartes et jeux de rôles dans La cagnotte d’Eugène Labiche », dans Le Jeu dans tous ses états [actes de séminaire, Université Paris 13, 2013-2014], dir. Juliette Vion-Dury et Élisabeth Belmas, mise en ligne site HAL, Paris, CNRS, 2017, p. 1-12. Publication sous le titre Le Jeu dans tous ses états. Approches pluridisciplinaires du phénomène ludique, Paris et Turin, L’Harmattan, 2020, p. 212-230.

« Les malades d’Antonio Alámo ou la maladie au pouvoir », dans Biographies scéniques, [actes de la journée d’études Biographies théâtrales, Université de Lorraine, Nancy, 2016], dir. Florence Fix, Dijon, EUD, « Écritures », 2017, p. 93-104.

« Petites scènes et grands hommes », avant-propos à dans Biographies scéniques, [actes de la journée d’études Biographies théâtrales, Université de Lorraine, Nancy, 2016], dir. Florence Fix, Dijon, EUD, « Écritures », 2017, p. 1-16.

« Le soldat travesti. Variations fin-de-siècle sur l’uniforme et la moustache », dans Corps troublés. Approches esthétiques et politiques de la littérature et des arts, [actes du séminaire CREATIS, Université Jean Jaurès Toulouse 2, 2015], dir. Frédéric Sounac et Muriel Plana, Dijon, EUD, « Sociétés », 2018, p. 17-27.

« Clara Schumann vue du pays d’à côté : une tragédie musicale d’Elfriede Jelinek », dans Femmes d’à côté : filles, sœurs, épouses d’hommes célèbres, [actes du colloque à l’Université de Lorraine, Nancy, 2014], dir. Sylvie Camet, Paris, Lettres modernes Minard, « Carrefour des lettres modernes », no 5, 2018, p. 133-146.

« Éveillées d’entre les morts : la Belle au bois dormant entre en scène (sur Drames de princesses, d’Elfriede Jelinek et L’Histoire de la princesse, de Sonia Ristíc) », dans L’Épanchement du conte dans la littérature, [actes du colloque à l’Université de Bordeaux, 2017], dir. Christiane Connan-Pintado, Pascale Auraix-Jonchère et Gilles Béhotéguy, Pessac, Presses de l’Université de Bordeaux, « Modernités », no 43, 2018, p. 169-179.

« Un château fond de scène d’un parc. Le garde-chasse de Chambord (1821) », dans dir. Pierre Watt, Aurore Montesi, Florence Fix, Après le temps des rois : les châteaux du Val de Loire et leurs visiteurs, [actes de la journée d’études Châteaux de la Loire à l’image et dans le texte, Université Paris1, INHA, 2015], Paris, Orizons, coll. comparaisons, 2019, p. 61-75.

« Encore des barricades ? Les États de Blois au théâtre (1810-1837) », dans Le Lys recomposé. La représentation des pouvoirs sous l’Ancien Régime dans la littérature de fiction du XIXe siècle (1800-1850), [actes du colloque à l’Université de Rouen, 2018], dir. Laurent Angard, Guillaume Cousin et Blandine Poirier, © Publications numériques du CÉRÉdI, « Actes de colloques et journées d’étude », no 22, 2019, en ligne : http://publis-shs.univ-rouen.fr/ceredi/index.php?id=682.

« Octave Mirbeau et la tentation du rien : rire dans le désert », dans Esthétiques de la tentation. Fortunes des récits bibliques de tentation dans la littérature du XIXe siècle, [actes du colloque à l’Université de Bretagne Occidentale (Brest), 2016], dir. Isabelle Durand et Esther Pinon, Rennes, PUR, « Interférences », 2019, p. 241-252.

« Terres et hommes gaspillés : la terre gaste chez Michel Vinaver lecteur de Mallory et de T. S. Eliot », dans Figures de Perceval. Du Conte du Graal au XXIe siècle [actes du colloque à l’Université autonome de Madrid, 2018], dir. María Pilar Suárez et Michèle Gally, Madrid, UAM ediciones, « Estudios », no 188, 2019, p. 145-156.

« La science pour rire : mérite de l’inventeur chez Becque », dans Henry Becque, prince de l’amertume [actes du colloque à l’Université de Rouen, 2019], dir. Marianne Bouchardon, © Publications numériques du CÉRÉdI, « Actes de colloques et journées d’étude », no 27, 2020, en ligne : http://publis-shs.univ-rouen.fr/ceredi/index.php?id=1070.

« Corps en effraction : le voyeur, le voleur et l’espion dans la trilogie mémorielle de Péter Nádas », dans Péter Nádas, [actes du colloque à l’Université Jean Jaurès Toulouse 2, 2016], dir. Floriane Rascle, Grenoble, ELLUG, à paraître.

« Labiche en Autriche : traduction et espace du vaudeville chez Elfriede Jelinek », dans Labiche aujourd’hui en Europe, [actes du colloque à l’Université d’Algarve, Faro, 2015], dir. Ana Clara Santos, Paris, L’Harmattan, à paraître.

« Magicienne et empoisonneuse : Médée, tragédie de Catulle Mendès (1898) », dans Médée dans tous ses états [actes du colloque à l’Université de Rouen, 2018], dir. Joann Elart et Patrick Taïeb, Rouen, PURH, à paraître.

« Exotique et domestique : l’éléphant du roi de Siam sur les scènes à grand spectacle du XIXe siècle français », dans La Ménagerie théâtrale : écrire, incarner, mettre en scène l’animal en France (XVIIIe-XXIe siècles), [actes du colloque à l’Université de Valence, Espagne, 2018], dir. Ignacio Ramos Guay, Paris, Classiques Garnier, coll. Rencontres, 2021, à paraître.

« La Seine sanglante : flots révolutionnaires et flux mémoriel », dans Le Territoire littéraire de la Seine : géocritique d’un fleuve, [actes du colloque à l’Université du Havre, 2019], dir. Sonia Anton, Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2021, à paraître.

« Légèreté de la représentation : le député en scène », dans La Légèreté, [actes de la journée d’études à l’Université de Bourgogne, 2021], dir. Marie-Ange Voisin-Fougère, Paris, « Orizons », à paraître.

« Droit au combat et blessures souhaitées (1880-1913) », dans Blessures aristocratiques [actes du colloque à l’Université de Lille3, 2021], dir. Caroline Husquin et Cyrielle Landrea, Villeneuve-d’Ascq, Presses du Septentrion, à paraître.

« Sacha Guitry, auteur de lui-même », dans Auctorialités théâtrales XIXe-XXIe siècles, dir. Benoît Barut, Catherine Brun, Élisabeth Le Corre, Paris, Presses de la Sorbonne nouvelle, à paraître.

Articles dans revues internationales à comité de lecture

« La littérature européenne face aux espaces d’expression allemande », Revue Anthropos « Théorie littéraire et littérature comparée », dir. Manuel Gonzalez de Avila, Barcelone, 2004, p. 83-88 (article publié en espagnol).

« Mon portrait par Bonnat : imaginaire scénique de l’homme politique républicain », Quêtes littéraires, no 5, De l’image à l’imaginaire, dir. Edyta Kociubiska et Judyta Niedokos, Wydawnictwo Werset, Publications de l’Université de Lublin (Pologne), 2015, p. 89-97.

« Scène exposée, tableau soustrait : Carré blanc d’Yves Ravey d’après le tableau de Kasimir Malevitch », revue Parole rubate, no 15, [actes du séminaire Typologies de la citation, Université d’Avignon, 2014], dir. Paola Cabot-Ranzini, Parme, juin 2017, p. 211-223.

« Le silence, mise à l’épreuve de la sincérité au théâtre (1802-1828) », Quêtes littéraires, no 7, Le silence en mots, les mots en silence, dir. Edyta Kociubinska et Judyta Niedokos, Wydawnictwo Werset, Publications de l’Université de Lublin (Pologne), 2018, p. 34-42.

« Zola et Mirbeau face à la pauvreté, enjeu sociopoétique du naturalisme », Excavatio, revue éditée par l’Université d’Alberta, no XXX, 2018, Émile Zola, Octave Mirbeau et le naturalisme, dir. Anna Gural-Migdal, consultable en ligne : http://aizen.zolanaturalismassoc.org/excavatio/articles/v30/Fix.pdf.

« Jouer à la scène et à la Bourse : l’agioteur dans La Bourse (1856) de François Ponsard », Annales de Lettres et Sciences humaines, tome 66, fascicule no 5, dir. Edyta Kociubinska, Wydawnictwo Werset, Publications de l’Université de Lublin (Pologne), 2018, p. 23-35.

« Espace théâtral, espace carcéral : terrorismes à la scène », Neohelicon, série Acta comparationis litterarum universarum, no 45 (2), Terrorism & Literature, dir. Kai Mikkonen, Heidelberg, Springer, 2018, p. 539-551.

« Hantise de la guerre civile en France en 1873 : frères d’armes plutôt que frères ennemis au théâtre », Acta Iassyensia Comparationis, no 23, Frères ennemis, 1/2019, en ligne : http://literaturacomparata.ro/Site_Acta/issues/aic-23/04%20Fix_FINAL.pdf.

« La Barbe bleue de Perrault : les secrets mal gardés d’une mésalliance », Arabeschi, Rivista internazionale di studi su letteratura e visualità, no 15, Barbablù. Il mito al crocevia delle arti e delle letterature, 2020, p. 303-306, en ligne : http://www.arabeschi.it/11-la-barbe-bleue-de-perrault--les-secrets-mal-gardcs-dune-mcsalliance/.

« Marguerite d’Anjou, du monstre à la victime », Acta Iassyensia Comparationis, no 26, Réécritures et interprétations, 2/2020, en ligne : http://literaturacomparata.ro/Site_Acta/issues/aic-26/18%20Fix_Layout%201.pdf.

Articles dans revues nationales à comité de lecture

« Têtes d’Orphée : Ossip Zadkine et le héros décapité », Le Paon d’Héra, no 1 Orphée, dir. Laurence Le Diagon-Jacquin, Dijon, Éditions du Murmure, 2006, p. 87-95.

« Fiction d’une identité, construction d’une nation dans le roman de la IIIe République », Analyse Musicale, no 54, dir. Pierre-Marie Sgard, Paris, novembre 2006, p. 41-45.

« Richard Wagner : des Lieder à Tristan », Analyse musicale, no 53, dir. Pierre-Marie Sgard, Paris, septembre 2006, p. 27-29.

« Roméo et Juliette derrière le rideau de fer : le ballet de Prokofiev mis en scène par Angelin Preljocaj », dir. Laurence Le Diagon-Jacquin, Le Paon d’Héra, no 3, Roméo et Juliette, Dijon, Éditions du Murmure, 2007, p. 179-189.

« Les horizons d’un jeune poète : Jean De La Ville de Mirmont et la musique », Analyse Musicale, no 57, dir. Pierre-Marie Sgard, Paris, octobre 2008, p. 35-36. Réédition dans Analyse Musicale, no 60, septembre 2009, p. 43-44.

« Paul Verlaine : Green – les fausses promesses de l’aube », Analyse Musicale, no 57, dir. Pierre-Marie Sgard, Paris, octobre 2008, p. 111-112. Réédition dans Analyse Musicale, no 60, septembre 2009, p. 112-113.

« Hermann Hesse et Saint-François d’Assise », Le Paon d’Héra, no 4, Saint-François d’Assise, dir. Laurence Le Diagon-Jacquin, Dijon, Éditions du Murmure, 2008, p. 185-191.

« Évolutions, révolutions : la logique du conflit dans le roman populaire », Analyse Musicale, no 61, dir. Pierre-Marie Sgard, Paris, 2009, p. 6-9.

« Sur Jason et Médée de Gustave Moreau : une Médée romaine », Le Paon d’Héra, no 5, Médée, volume 1, Dijon, Éditions du Murmure, 2009, p. 85-91.

« Une Médée d’Ancien Régime contre une Marie républicaine » (Paul de Kock, Victor Hugo, Charles de Mérouvel), Le Paon d’Héra, no 6, Médée, volume 2, dir. Laurence Le Diagon-Jacquin, Dijon, Éditions du Murmure, 2010, p. 105-119.

« Les poètes de Schubert », Analyse Musicale, no 63, dir. Pierre-Marie Sgard, Paris, septembre 2010, p. 51-54.

« K+K Anarchie » (sur Kafka de Franzobel), Théâtre/Public, no 202, Kitsch et néo-baroque sur les scènes contemporaines, [actes du colloque des Universités Paris 7 et Paris 4, 2011], dir. Karel Vanhaesebrouck, Isabelle Barbèris, Paris, octobre-décembre 2011, p. 54-57.

« Jeanne d’Arc ou l’histoire et l’anecdote sous la plume de deux humoristes anglo-saxons, G. B. Shaw et Mark Twain », Le Paon d’Héra, no 8, Jeanne d’Arc, dir. Laurence Le Diagon-Jacquin, Dijon, Éditions du Murmure, 2011, p. 155-164.

« Désirs d’oubli, devoirs de mémoire : Ulysse et les parasites dans Ithaka de Botho Strauss », Le Paon d’Héra, no 10, Ulysse, dir. Laurence Le Diagon-Jacquin, Dijon, Éditions du Murmure, 2015, p. 145-155.

« Pour en finir avec l’œuvre d’art total(e) ? », revue en ligne Acta fabula, vol. 18, no 8, Les Conditions du théâtre : un état de la recherche, dossier no 47, Paris, 2017.

« Désir de fiction, plaisirs d’écrire (Carole Fréchette, Sonia Ristic, Maïssa Bey) », Revue Registres, no 21, Puissance de la fiction théâtrale, dir. Jean de Guardia et Muriel Plana, Paris, Presses de l’Université Sorbonne Nouvelle, 2019, p. 30-40.

« Le soldat fanfaron fin-de-siècle : cabotinage en temps de paix », Le Magasin du XIXe siècle, no 9, L’Universel cabotinage, dir. José Luis Diaz, Ceyzérieu, Champ Vallon, 2019, p. 108-114.

« L’île matricielle : transmission de la mémoire des îles au féminin chez Gisèle Pineau », Fert’îles, no 8, Île, enfance, mémoire, dir. Alexandra W. Albertini et Jacques Isolery, Paris, Pétra éditions, 2019, p. 109-132.

« Choisir sa guerre », Cahier de L’Herne Alexandre Dumas, dir. Sylvain Ledda, Paris, L’Herne, 2020, p. 154-157.

« Représentations de la peur dans le roman noir et le mélodrame : les valeurs d’une émotion », Otrante, Valeurs du romantisme noir, dir. Émilie Pézard, Paris, Kimé, 2021, p. 31-44.

« True Grit, ou l’adolescence impossible », Revue d’études culturelles, no 8, Dijon, ABELL, 2021, à paraître.

« De la Confédération à l’Empire, l’Europe centrale et les pays de langue allemande, 1848-1870 », Musicalités nouvelles, no 11, Paris, 2021, p. 7-14.

« Mélodrame, drame social et tragédie de la vengeance : Han d’Islande d’après Victor Hugo, Revue d’études nervaliennes, no 6, Nerval dramaturge, dir. Sylvain Ledda et Hélène Laplace-Claverie, à paraître.

Éditions de textes

Ibsen, Une maison de poupée, Paris, GF-Flammarion, no 792, 2016, édition avec dossier, p. 227-292.

Andersen, Contes, Paris, GF-Flammarion, 2021, édition avec dossier, p. 409-462.

Ce site dédié à Flaubert a été fondé en 2001 par Yvan Leclerc, professeur de littérature du XIXe siècle à l’Université de Rouen, qui l'a animé et dirigé pendant vingt ans. La consultation de l’ensemble de ses contenus est libre et gratuite. Il a pour vocation de permettre la lecture en ligne des œuvres, la consultation des manuscrits et de leur transcription, l’accès à une riche documentation, à des publications scientifiques et à des ressources pédagogiques. Il est également conçu comme un outil pédagogique à la disposition des enseignants et des étudiants. La présente version du site a été réalisée en 2021 par la société NoriPyt sous la responsabilité scientifique de François Vanoosthuyse, professeur de littérature du XIXe siècle à l’Université de Rouen Normandie. Les contributeurs au site Flaubert constituent une équipe internationale et pluridisciplinaire de chercheurs.

Menu principal

Qui était Flaubert ?

© Flaubert 2022 – Tous droits réservés

Université de Rouen Normandie
IRIHS
CÉRÉdI