Qui était Flaubert ?Qui était Flaubert ?
ŒuvresŒuvres
ManuscritsManuscrits
Labo FlaubertLabo Flaubert
CritiqueCritique
TraductionsTraductions
MédiationsMédiations
AteliersAteliers

Isabelle Daunais

Rédactrice

Isabelle Daunais est professeure de littérature française à l’Université McGill (Montréal) où elle est titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’esthétique et l’art du roman et où elle dirige l’équipe de recherche TSAR (Travaux sur les arts du roman). Spécialiste de Flaubert, auquel elle a consacré un ouvrage (Flaubert et la scénographie romanesque, Nizet, 1993) et de très nombreux articles, elle s’intéresse notamment aux façons dont le roman actualise sa matière et relaie sa forme au fil du temps à travers la mémoire (Les Grandes Disparitions. Essai sur la mémoire du roman, Presses universitaires de Vincennes, 2008 ; et Frontière du roman. Le personnage réaliste et ses fictions, Presses de l’université de Montréal et Presses universitaires de Vincennes, 2002). Elle est également l’auteure d’un recueil d’essais sur le temps romanesque (La Vie au long cours. Essais sur le temps du roman, Montréal, Boréal, 2021) et d’une étude sur la relation que le roman québécois entretient avec l’histoire en marche, Le Roman sans aventure (Boréal, 2015).

Liste de publications

Ouvrages

La Vie au long cours. Essais sur le temps du roman, Montréal, Boréal, « Papiers collés », 2021, 190 p.

Le Roman sans aventure, Montréal, Boréal, 2015, 224 p.

Les Grandes Disparitions. Essai sur la mémoire du roman, Saint-Denis, Presses universitaires de Vincennes, « L’imaginaire du texte », 2008, 132 p.

Des ponts dans la brume, Montréal, Boréal, « Papiers collés », 2008, 182 p.

Frontière du roman. Le personnage réaliste et ses fictions, Montréal, Les Presses de l’Université de Montréal, « Espace littéraire » / Saint-Denis, Presses universitaires de Vincennes, 2002, 246 p.

L’Art de la mesure ou l’invention de l’espace dans les récits d’Orient (XIXe siècle), Montréal, Les Presses de l’Université de Montréal / Saint-Denis, Presses universitaires de Vincennes, « L’imaginaire du texte », 1993, 218 p.

Flaubert et la scénographie romanesque, Paris, Nizet, 1993, 220 p.

Directions d’ouvrages collectifs et de numéros de revues

Diplomacy and the Modern Novel. France, Britain, and the Mission of Literature, codirection avec Allan Hepburn, Toronto, University of Toronto Press, 2020, 248 p.

Flaubert. Revue critique et génétique, no 22 : Flaubert et la mémoire, 2019, URL : http://journals.openedition.org/flaubert/3870.

Tangence, no 118 : Les Romanciers critiques, de Huysmans à Houellebecq, 2018, 128 p.

La Mémoire du roman, Montréal, Les Presses de l’Université de Montréal, « Espace littéraire », 2013, 196 p.

La Pratique du roman, codirection avec François Ricard, Montréal, Boréal, 2012, 144 p.

Gabrielle Roy et l’art du roman, codirection avec Sophie Marcotte et François Ricard, Montréal, Boréal, 2010, 331 p.

University of Toronto Quarterly, vol. 79, no 4 : La Poétique des romanciers / Novelists on the Novel, codirection avec Allan Hepburn, 2010, 134 p.

Le Roman vu par les romanciers, Québec, Nota bene, 2008, 189 p.

Études françaises, vol. 41, no 1 (hiver) : Le Personnage de roman, Montréal, 132 p.

Articles sur Flaubert et le XIXe siècle (sélection)

« Une frontière entre les âges de l’œuvre : la maturité comme valeur », dans Le Négatif dans l’écriture. Enquête sur le pouvoir de décréer, dir. Jean-Louis Jeannelle et François Vanoosthuyse, Fabula, 2020, Colloques en ligne http://www.fabula.org/colloques/document6813.php.

« Pourquoi nous souvenons-nous de Flaubert ? », Flaubert. Revue critique et générique, no 22, 2019, URL : http://journals.openedition.org/flaubert/3920.

« La conscience du romancier », Europe, nos 1073-1074 : Gustave Flaubert, septembre-octobre 2018, p. 199-210.

« Le personnage secondaire comme modèle : réflexions sur un déplacement », dans Le Personnage, un modèle à vivre, dir. Émilie Pézard, Fabula, 2018, Colloques en ligne, https://www.fabula.org/colloques/document5080.php.

« Le roman et le bien aléatoire », dans Le Bien, édification, exemple et scandale, dir. Mathilde Bertrand et Paolo Tortonese, Presses de la Sorbonne nouvelle, 2017, p. 73-85.

« Bouvard et Pécuchet et la mise à l’épreuve du réel », Argument, vol. 18, no 2, printemps-été 2016, p. 51-57.

« Salammbô : Un roman à la limite du roman », MLN-French Issue, Johns Hopkins University Press, vol. 128, no 4, septembre 2013, p. 683-693.

« Flaubert et le romanesque sans jeu », Romanesques, no 5 : L’Expérience romanesque au XIXe siècle, Paris, Classiques Garnier, 2013, p. 119-129.

« Le Roman d’un monde pictural » La Revue des Lettres modernes, Gustave Flaubert 7. Flaubert la peinture, dir. Gisèle Séginger, Paris-Caen, 2010, Lettres Modernes Minard, p. 65-77.

« Flaubert et le piège de l’esthétique », Les Cahiers du XIXe siècle, no 2, Québec, Nota bene, 2007, p. 109-125.

« Le réalisme de Champfleury ou la distinction des œuvres », Études françaises, vol. 43, no 2, Montréal, printemps 2007, p. 31-43.

« Le roman face à l’“autre” monde », La Revue des Lettres modernes, Gustave Flaubert 5. Dix ans de critique, dir. Gisèle Séginger, Paris-Caen, Lettres Modernes Minard, 2006, p. 161-173.

« Le dix-neuvième siècle à travers les âges du roman », dans Voyages dans le Grand Dictionnaire universel du XIXe siècle, dir. Yannick Portebois et Maxime Prévost, Toronto, Université de Toronto, Centre d’études du XIXe siècle, 2005, p. 37-46.

« Mémoire du romantisme: entre le contemporain et la postérité », dans Les Oubliés du romantisme, dir. Marie-Andrée Beaudet, Luc Bonenfant et Isabelle Daunais, Québec, Nota bene, 2004, p. 51-67.

« “Nous étions à l’étude” : Mémoire et voix narrative », dans Raconter? Les Enjeux de la voix narrative dans le récit contemporain, dir. Marie-Pascale Huglo et Sarah-Dominique Rocheville, Paris, L’Harmattan, « Esthétiques », 2004, p. 21-37.

« De ceci à cela : les “Illuminations” de Flaubert », Romantisme, no 115, Paris, 2002, p. 5-12.

« Les temps retrouvés (Flaubert, Woolf) », Littérature, no 119, Paris, Larousse, septembre 2000, p. 90-97.

« Trois contes ou la tentation du roman », Poétique, no 114, Paris, avril 1998, p. 171-183.

« Le regard décentré : carnets d’enquête, critiques d’art, récits de voyage du XIXe siècle réaliste », French Studies, Oxford, vol. LII, no 2, avril 1998, p. 162-173.

« Les récits de la critique d’art, entre naturalisme et modernisme », Littérature, no 107, Paris, Larousse, octobre 1997, p. 20-34.

« La réversibilité des arts : littérature et peinture au confluent de la critique (Zola, Huysmans) », Études françaises, vol. 33, no 1, Québec, printemps 1997, p. 95-108.

« La frontière du récit dans le Voyage en Orient de Flaubert », The Romanic Review, vol. 87, no 1, New York, hiver 1996, p. 69-81.

« Flaubert et la résistance des objets », Poétique, no 93, Paris, février 1993, p. 63-75.

Ce site dédié à Flaubert a été fondé en 2001 par Yvan Leclerc, professeur de littérature du XIXe siècle à l’Université de Rouen, qui l'a animé et dirigé pendant vingt ans. La consultation de l’ensemble de ses contenus est libre et gratuite. Il a pour vocation de permettre la lecture en ligne des œuvres, la consultation des manuscrits et de leur transcription, l’accès à une riche documentation, à des publications scientifiques et à des ressources pédagogiques. Il est également conçu comme un outil pédagogique à la disposition des enseignants et des étudiants. La présente version du site a été réalisée en 2021 par la société NoriPyt sous la responsabilité scientifique de François Vanoosthuyse, professeur de littérature du XIXe siècle à l’Université de Rouen Normandie. Les contributeurs au site Flaubert constituent une équipe internationale et pluridisciplinaire de chercheurs.

Menu principal

Qui était Flaubert ?

© Flaubert 2022 – Tous droits réservés

Université de Rouen Normandie
IRIHS
CÉRÉdI