RESSOURCES
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

Envoi de Trois contes

Yvan Leclerc
Note à la lettre de Flaubert à Georges Charpentier, 27 avril 1877, pour l’édition de la Correspondance de Flaubert dans la Bibliothèque de la Pléiade. Faute de place, cette note a été supprimée.

Parmi les exemplaires dédicacés de Trois contes, quelques-uns ont laissé des traces, soit parce que le texte de la dédicace nous est connu, en particulier lors du passage en vente de l’exemplaire, soit par des lettres de remerciements. Pour la première source, nous mentionnons l’envoi et la référence de l’information :

« à mon amie Me Sarah Bernhardt » (Bibliothèque municipale de Melun) ; « à mon ami Burty / avec une forte poignée de main / Gve Flaubert » (un des 100 exemplaires sur papier de Hollande, vente Hôtel Drouot, 20 mars 1985, n° 52 ; Philippe Burty est l’auteur de la maquette de couverture du volume ; voir sa lettre à Flaubert, Lovenjoul, H. 1361, ffos 272-273, Lettres à Flaubert, éd. Rosa M. Palermo Di Stefano, Naples, Edizioni Scientifiche Italiane, 1997-1998, t. II, p. 287-288) ; « à Caro / Vieux », hôtel de ville de Canteleu (La Bibliothèque de Flaubert, dir. Yvan Leclerc, Rouen, Publications de l’université de Rouen, 2001, p. 125) ; à Edmond de Goncourt, vente de la bibliothèque des Goncourt, hôtel Drouot, 5-10 avril 1897, n° 337 (exemplaire sur papier de Hollande, n° 20, avec envoi autographe signé ; lettre de remerciement à Flaubert du 30 avril [1877], Lovenjoul H 1362, f° 288, Flaubert-Goncourt. Correspondance, éd. Pierre-Jean Dufief, Flammarion, 1998, p. 256) ; « À Madame d’Harnois de Blangues / née Virginie Le Poittevin / Cordial hommage d’un vieil ami / Gustave Flaubert » (envoi cité par Hubert Leroy-Jay, Guy de Maupassant, mon cousin, Luneray, Éditions Bertout, 1993, p. 26 ; la sœur de Laure Le Poittevin remercie le 6 mai 1877, Lovenjoul, H 1362, f° 435 ; Lettres à Flaubert, t. II, p. 275) ; « à Victor Hugo / hommage de mon admiration illimitée / et de ma tendresse filiale / Gve Flaubert », vente Sickles, hôtel Drouot, 20-21 avril 1989, n° 71 (avec le fac-similé de l’envoi) ; « À mon ami Louis Labarre, Gustave Flaubert » (Labarre est un employé de l’éditeur Charpentier ; renseignement aimablement communiqué par Marie Meyer, de la Librairie Lardanchet, en mai 2005) ; « à Guy de Maupassant / Son Ancien qui l’embrasse / G. Flaubert » (cité par Louis Forestier, Contes et nouvelles, Bibl. de la Pléiade, 1974, t. I, « Chronologie », p. LXX) ; « Mme de Maupassant : Laure Lepoittevin hommage d’une vieille amitié » (voir la lettre de Laure de Maupassant à Flaubert du 2 mai 1877), vente Courau, Me Lacombe et Blanchy, Cécile Perrin expert, Bordeaux, 9 décembre 2011, n° 78, référence communiquée par Marlo Johnston) ; « Offert à Me Sabatier / Grout par son ami / Gve Flaubert », vente à l’hôtel Drouot, 5 juin 2002, n° 193 (exemplaire sur papier de Hollande, n° 1 ; le catalogue précise que le nom Grout a été effacé dans la dédicace à Frankline Grout, épouse d’Auguste Sabatier, pour faire croire à un envoi à Apollonie Sabatier, la Présidente..., et c’est effectivement à cette destinataire plus prestigieuse que l’ouvrage était présenté dans le catalogue de la vente Sicklès, hôtel Drouot, 20-21 avril 1989, n° 69) ; « au compositeur St Saëns / hommage d’admiration et d’amitié / Gve Flaubert » (Bibliothèque municipale de Dieppe ; Camille Saint-Saëns remercie le 3 mai [1877], Lovenjoul, H 1365, f° 444 ; Lettres à Flaubert, t. II, p. 268 ) ; « À Me Tennant, née Gertrude Collier, / Hommage d’une inaltérable et profonde affection. / Son vieil ami : Gve Flaubert » (cité par Philip Spencer, « Du nouveau sur la jeunesse de Flaubert », Amis de Flaubert, n° 7, 1955, p. 40).


À cette première liste, il convient d’ajouter les correspondants auxquels Flaubert annonce l’envoi (Edmond Laporte, lettre du [27 avril 1877] ; Catulle Mendès, lettre du [20 avril 1877]), et quarante et un autres destinataires, dont les lettres de remerciements nous sont parvenues. Nous les donnons par ordre alphabétique, en mentionnant la cote de conservation et la page de publication, chiffres qui renvoient, sauf indication contraire, à la collection Lovenjoul et aux Lettres à Flaubert, t. II. Paul Alexis (H 1361, ffos 28-29 ; p. 262-263) ; Théodore de Banville, qui promet un article à paraître dans Le National du 14 mai 1877 (H 1361, f° 61 ; p. 280) ; Frédéric Baudry, avec des suggestions de corrections (H 1361, ffos 144-145 ; p. 255-256) ; Gabriel Caudron (H 1361, ffos 292-293 ; p. 288-289) ; Louis Boivin Champeaux (H 1361, f° 230 ; p. 263-264) ; Charles-Edmond Chojecki (H 1361, f° 356 ; p. 280-281) ; Léon Cladel (H 1361, ffos 372-373 ; p. 256-257 ; extrait reproduit dans la note 2 à la lettre que Flaubert lui adresse le [30 avril 1877]) ; l’orientaliste Charles Clermont-Ganneau (H 1361, f° 386 ; p. 281) ; Alphonse Daudet (H 1362, f° 19 ; p. 290) ; le Père Didon (H 1362, f° 92 ; p. 290) ; Camille Doucet (H 1362, f° 108 ; p. 264) ; Maxime Du Camp (voir sa lettre du 3 mai 1877 dans l’Appendice, p. 0000) ; Achille Flaubert (H 1363, f° 187 ; p. 281-282) ; Adophe Franck (H 1363, f° 210 ; p. 279) ; Romuald Giédroyc (H 1363, f° 240 ; p. 252) ; Béatrix Godefroy Person (H 1363, ffos 266-267 ; p. 269-270) ; Armand Gouzien (H 1363, f° 398 ; p. 291) ; Henry Harrisse (H 1362, f° 437 ; p. 258) ; Philippe Jourde (H 1364, f° 100 ; p. 285-286) ; Leconte de Lisle (H 1364, f° 182 ; p. 279-280) ; Philippe Leparfait (H 1364, ffos 218-219 ; p. 283-284) ; Calmann Lévy (H 1364, f° 243 ; p. 288) ; René de Maricourt (H 1364, f° 278 ; p. 253-254) ; Jules Massenet (H 1364, f° 304 ; p. 291) ; Alfred Nion (H 1365, ffos 95-96 ; p. 260-262) ; Camille Pelletan (H 1365, f° 156 ; p. 291-292) ; Marguerite Pelouze (H 1365, f° 158 ; p. 278) ; Georges Pennetier, le naturaliste qui a prêté le perroquet (H 1365, f° 175 ; p. 278) ; Adèle Perrot (H 1365, f° 195 ; p. 292) ; Claudius Popelin (H 1365, f° 209 ; p. 267) ; Georges Pouchet (H 1365, f° 236 ; p. 293) ; Joseph Primoli (H 1365, ffos 281-282 ; p. 317-318) ; Marie Régnier (H 1365, ffos 317-318 ; p. 276-277) ; Ernest Reyer (H 1365, f° 354 ; p. 296) ; Edma Roger des Genettes (H 1365, ffos 368 et 370 ; p. 253 et 259-260 ; ces deux lettres sont reproduites dans la note 1 à la lettre que Flaubert lui adresse le [30 mai 1877], p. 000) ; Jules Rohaut (H 1365, ffos 382-383 ; p. 272-273) ; Auguste Sabatier (H 1365, ffos 388-389 ; p. 297) ; Maurice Sand (H 1366, f° 13 ; p. 271) ; Paule Sandeau (deux lettres : H 1366, ffos 22 et 24 ; p. 700 et 701) ; Hippolyte Taine (copie de Mme Taine, B.N.F., fonds H. Taine ; Flaubert e Taine, éd. Bruna Donatelli, Rome, Nuova arnica editrice, 2e éd. 1998, p. 184-187) ; Gustave Toudouze (H 1366, ffos 65-66 ; p. 254) ; Jules Troubat (H 1366, f° 263 ; p. 260) ; Flavie Vasse de Saint-Ouen (H 1366, ffos 284-285 ; p. 255).


Par le fils de Louise Pradier, nous savons que Flaubert lui avait également envoyé son livre (Douglas Siler, « Autour de Flaubert et Louise Pradier : lettres et documents inédits », Studi Francesi, anno XXI, fasc. I-II, gennaio-agosto 1977, n. 61-62, p. 148).

Même si nous n’avons pas de témoignage épistolaire des envois, d’autres amis ont évidemment reçu un exemplaire, Léonie Brainne, la princesse Mathilde, Ivan Tourgueneff, etc. Et tous les critiques susceptibles de rendre compte de l’ouvrage.



[Document de 2007. Mise en ligne par Yvan Leclerc, septembre 2014.]


Mentions légales