REVUE
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site
Retour
Sommaire Revue n° 13
Revue Flaubert, n° 13, 2013 | « Les dossiers documentaires de Bouvard et Pécuchet » : l’édition numérique du creuset flaubertien.
Actes du colloque de Lyon, 7-9 mars 2012

Numéro dirigé par Stéphanie Dord-Crouslé

« Pour savoir la chimie, ils se procurèrent le Cours de Regnault » :
modélisation discursive et savoir disciplinaire dans Bouvard et Pécuchet

Florence Pellegrini
Université Bordeaux Montaigne
EA 4195 Telem
Voir [Article complet]

1
En ouverture du chapitre III de Bouvard et Pécuchet, l’épisode de la chimie inaugure, après la phase plus « utilitaire » du chapitre II tout entier tendu vers l’amélioration du nouvel habitat chavignollais des compères et la prospérité de leur ferme, le chapitre des sciences de la nature. Il s’agit également de la première confrontation des bonshommes à l’abstraction et aux logiques du raisonnement scientifique.

2
L’article interroge, à partir d’une étude structurelle de la séquence narrative et de ses modalités de jonction, la façon dont la fiction romanesque restitue le savoir disciplinaire. Fondé sur une analyse des brouillons rédactionnels, il montre comment le récit flaubertien intègre une forme de « modélisation scientifique » qui participe à la fois de la reconnaissance d’un discours et de sa remise en cause. La logique du raisonnement scientifique, mise en défaut par sa narrativisation, impose sa convention, pointée pour son caractère incontournable tout autant que pour son insuffisance.

 

3
“In order to understand chemistry, they procured Regnault’s course of lectures”: discourse patterns and disciplinary knowledge in Bouvard et Pécuchet

4
Chapter 3 begins with the chemistry episode that follows the utilitarian phase of chapter 2, mostly based on the improvement of prosperity in the newly acquired Chavignolles farmhouse. It initiates the subject of nature sciences and describes also the two fellows first confrontation with abstraction and scientific argument.

5
Going through a structural study of the narrative sequence and its modes of junction, the paper discusses the way fiction reproduces disciplinary knowledge. Based on an analysis of the novel’s drafts, the article shows how Flaubert’s narrative integrates a form of “scientific pattern” that acknowledges scientific discourse and challenges it at the same time. The logic of scientific argument, confronted with narration, imposes its convention, as unavoidable as it is inadequate.



Mentions légales