REVUE
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site
Retour
Sommaire Revue n° 13
Revue Flaubert, n° 13, 2013 | « Les dossiers documentaires de Bouvard et Pécuchet » : l’édition numérique du creuset flaubertien.
Actes du colloque de Lyon, 7-9 mars 2012

Numéro dirigé par Stéphanie Dord-Crouslé

L’art de « chercher des poux dans la crinière des lions ».
Flaubert et la tradition des classiques corrigés

Stéphane Zékian
CNRS (UMR 5611 - LIRE)
Voir [Article complet]

1
En préparant Bouvard et Pécuchet, Flaubert s’est documenté sur les innombrables réécritures posthumes qui, jusqu’au début du XIXe siècle, pouvaient affecter les auteurs les plus canoniques. Au premier regard, cet attrait pour la tradition des classiques corrigés peut surprendre. Pourquoi le romancier prête-t-il attention à un mode d’intervention critique déjà caduc à son époque ? Après avoir précisé le rapport que la réécriture des classiques entretient avec « l’ineptie des critiques », l’article revient sur le sens d’un amalgame opéré par Flaubert entre des cas de retouches et de corrections en réalité assez différents les uns des autres. L’hypothèse est finalement avancée d’un intérêt réflexif du romancier pour des corpus permettant par excellence de méditer sur l’entremêlement des discours et l’effrangement des contours de l’énonciation individuelle.

 

2
While preparing Bouvard et Pécuchet, Flaubert gathered information about countless posthumous revisions, which could affect even the most canonical writers until the early 19th century. At first glance, this inclination for the tradition of corrected classics may surprise : why does the novelist pay heed to this type of critical intervention that was already obsolete in his time? Having detailed the relation between the revision of classics and « the ineptitude of critics », the article re-examines the meaning of Flaubert’s hotchpotch of modifications and corrections, which are actually quite different from one another. The hypothesis that is finally put forward is that of the novelist’s reflexive interest in the corpuses, allowing par excellence meditation on the mixing up of speeches and the fraying contours of individual enunciation.



Mentions légales