REVUE
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site
Retour
Sommaire Revue n° 10
Revue Flaubert, n° 10, 2010 | Animal et animalité chez Flaubert
Numéro dirigé par Juliette Azoulai.

Bio-bibliographie des auteurs

Juliette Azoulai

Maître de conférences en littérature française à l'université Paris-Est Marne la Vallée
France

 

Juliette Azoulai est maître de conférences en littérature française à l'université Paris-Est Marne la Vallée. Elle a publié L'Âme et le corps chez Flaubert. Une ontologie simple, Paris, Classiques Garnier, « Études romantiques et dix-neuvièmistes », 2014. Ses recherches portent principalement sur le lien entre littérature, sciences et philosophie au XIXe siècle.



Mikhaïl Bakhtine

Philosophe, critique littéraire et sémioticien
Russie

Mikhaïl Bakhtine (1895-1975) est un philosophe, critique littéraire et sémioticien russe. Il a travaillé en particulier sur la philosophie du langage, imposant les notions de polyphonie et de dialogisme dans le champ des études littéraires. Sa carrière en URSS a été marquée par de grandes difficultés avec les autorités, et la plupart de ses grands textes de la maturité ont été redécouverts seulement à partir des années 1960.

Il est l'auteur de monographies sur Dostoïevski (Problèmes de la poétique de Dostoïevski) et Rabelais (L'œuvre de François Rabelais et la culture populaire au Moyen Âge et sous la Renaissance), ainsi que de textes théoriques sur le roman (Esthétique et théorie du roman), la philosophie du langage et la sémiotique (Esthétique de la création verbale). En 2003, les éditions de l'Âge d'Homme ont traduit et publié Pour une philosophie de l'acte, texte de jeunesse qui rend compte du vaste projet philosophique et éthique qui est au cœur de la pensée de Bakhtine.



Niklas Bender

Professeur remplaçant, Trèves
Allemagne

 

Niklas Bender est enseignant-chercheur en Littérature française, en Littérature italienne et en Littérature comparée ; actuellement, il occupe un poste de remplaçant sur une chaire à l’université de Trèves. Ses travaux portent principalement sur la littérature européenne des XIXe et XXe siècles, sur les rapports entre littérature et savoirs, ainsi que sur les questions de philosophie et d’esthétique. Sa thèse, soutenue en 2007, a été publiée sous le titre : La Lutte des paradigmes : la littérature entre histoire, biologie et médecine (Flaubert, Zola, Fontane), Amsterdam / New York, Rodopi, 2010. Son mémoire d’habilitation sur les fonctions du comique pour la littérature du XXe siècle paraîtra en 2017 chez Rombach (Fribourg). Actuellement, il s’intéresse à la figure de Saül dans la littérature européenne, depuis le Moyen Âge jusqu’au XXe siècle.

Niklas Bender est par ailleurs critique littéraire pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung.

 


Contact: niklas.bender@uni-tuebingen.de

Jacques Berchtold

Professeur à l'Université de Paris-Sorbonne
France

Professeur à l’Université de Paris-Sorbonne, il enseigne la littérature française du 18e siècle. Il a notamment publié L’animal des Lumières, no de Dix-huitième siècle, 42, 2010, co-dir. avec J.-L. Guichet (et art. « L’ours de La Bohémienne de Favart : Rousseau et la Querelle des bouffons ») ; « Bestiaire de La Henriade travestie. Le travestissement burlesque, un éclairage sur les violences des Guerres de religion », in La Mémoire des Guerres de religion, 1760-1830, éd. J. B., M.-M. Fragonard, Genève, Droz, 2009 ; « Rousseau : le chant du rossignol », Revue des sciences humaines, 296, 2009 ; « Le miaulement du chat égyptien. Moncrif, Rousseau et la leçon de relativisme culturel », Orages, 6, 2007 ; « Rouge feu. Valeur de Rousseau dans Le Rouge et le noir », in Ruptures et continuités des Lumières au symbolisme, éd. F. Marchal-Ninosque, Presses univ. Nancy, 2004 ; « Le bestiaire de Lesage », in Lectures du Gil Blasde Lesage, éd. J. Wagner, Clermont-Ferrand, Pr. univ. Bl. Pascal, 2003 ; Chiens et chats littéraires chez Cingria, Rousseau et Cendrars (avec J. Réda, J.-C. Flückiger), Genève, La Dogana, 2002 ; « Aimer son chien au siècle des Lumières. Rousseau dans l’héritage de ses modèles », in Chiens et chats littéraires, éd. S. Birrer [et al.], Archives littéraires suisses / Zoé, 2001 ; « Jean-Jacques dans le taureau de Phalaris. Mythologisation du moi-victime et modèles d’identités dans Rousseau juge de Jean-Jacques », Annales Soc. Rousseau, 43, 2001 ; L’étreinte abhorrée. Angoisses de l’homme face au rat dans la littérature et le cinéma fantastiques (19e-20e s.), La Rochelle, Rumeur de âges, 1995 ; « La peur des rats dans les récits d’emprisonnement », in La Peur au 18e siècle, éd. J. B., M. Porret, Droz, 1994 ; Des Rats et des ratières. Anamorphoses d’un champ métaphorique, Droz, 1992 ; « L’Œil et le vitrail (I). La Légende de saint Julien l’Hospitalier à l’épreuve de la tradition médiévale », Versants, (I), 12, 1987 et (II) 19, 1991 ; « Un aspect de la composition du roman stendhalien : les présages dans Le Rouge et le Noir », Cursus (Univ. Genève), dir. Y. Citton, Y. Grillon, 2, 1988.



Walid Ezzine

Université de Jendouba
Tunisie

Walid Ezzine est maître assistant à l’Université de Jendouba, en Tunisie. Il a soutenu en 2006 une thèse de doctorat intitulée « Salammbô de Flaubert, de la documentation à l’œuvre » sous la direction de Gisèle Séginger. Titulaire d’un Master en sciences de l’Antiquité, il s’intéresse également aux textes anciens, à la littérature et à la civilisation latine. Ses dernières recherches portent notamment sur Salammbô : « Documentation et épopée dans Salammbô », Revue Flaubert n° 9, « Salammbô et la crise du personnage », Flaubert. Revue critique et génétique, « Flaubert, lecteur de l’Histoire naturelle de Pline », revue Ktema (n° 35, 2010, p. 393-401), « La reconstitution de l’espace et du temps dans Salammbô » (Colloque internationale, Tunisie, 25-26 novembre 2010).


Contact: ezzine_walid@hotmail.com

Guillaume Gomot

Agrégé de lettres modernes
France

Guillaume Gomot est agrégé de lettres modernes et membre associé du CRIR (Centre de Recherche sur les Images et leurs Relations) de l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris III. Il a été chargé de cours en esthétique de l’image à l’Université de la Sorbonne Nouvelle (UFR Cinéma et Audiovisuel) et oriente ses recherches dans des champs disciplinaires variés : la littérature, le cinéma, l’esthétique. Il a notamment publié, dans des ouvrages dirigés par Murielle Gagnebin et parus aux éditions Champ Vallon, des articles consacrés à George Cukor (« Soi-même : Sylvia Scarlett », dans Cinéma et inconscient, 2001, p. 171-199), à Fritz Lang (« Figure noire », dans L’Ombre de l’image. De la falsification à l’infigurable, 2003, p. 107-115), à Dziga Vertov (« Dziga Vertov ou le chant des images », dans Les Images parlantes, 2005, p. 97-109) et à la tragédie racinienne (« Le sang de Racine : cruauté, filiation et conscience tragiques », dans L’Affrontement et ses images, 2009, p. 137-159).


Contact: guillaume.gomot@orange.fr

Brigitte Le Juez

Professeur de littérature comparée à Dublin City University
Irlande

Brigitte Le Juez est professeur de littérature comparée à Dublin City University. Sa thèse doctorale (soutenue en 1995), intitulée Les Perroquets de Flaubert, portait sur une analyse des sources du perroquet d’Un cœur simple et sur la réception du même perroquet en Irlande. Dans le même domaine, elle a publié Le Papegai et le papelard dans « Un Cœur simple » de Gustave Flaubert (Rodopi, 1999), et plusieurs articles sur la réception de Flaubert chez Elizabeth Bowen et Samuel Beckett, traitant aussi de la figure du perroquet. Elle s’intéresse également à l’imagologie et à l’ekphrasis. Son dernier livre s’intitule Beckett avant la lettre (Grasset, 2007).


Contact: brigitte.lejuez@dcu.ie

Yvan Leclerc

Professeur émérite de Lettres modernes à l’université de Rouen
France

Yvan Leclerc est professeur émérite de Lettres modernes à l’Université de Rouen. Il a dirigé le Centre Flaubert, composante du laboratoire CÉRÉdI (Centre d’études et de recherche Éditer-Interpréter). Responsable du site Flaubert : http://flaubert.univ-rouen.fr. Il a publié des ouvrages et des articles sur Maupassant et sur Flaubert. Ses recherches et ses éditions portent essentiellement sur les manuscrits et sur les correspondances. Parmi ses publications : Flaubert, Correspondance, édition de Jean Bruneau et Yvan Leclerc, Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », t. V, 2007. Édition intégrale des manuscrits de Madame Bovary et de Bouvard et Pécuchet sur Internet, en partenariat avec la Bibliothèque municipale de Rouen et en collaboration avec Danielle Girard pour la direction des transcriptions (http://www.bovary.fr et http://flaubert.univ-rouen.fr/bouvard_et_pecuchet). Il a participé à la nouvelle édition des Œuvres complètes de Flaubert dans la Pléiade, sous la direction de Claudine Gothot-Mersch (t. II et III). Éditeur avec Danielle Girard de la correspondance électronique de Flaubert (http://flaubert.univ-rouen.fr/correspondance/edition/)

http://ceredi.labos.univ-rouen.fr/main/?yvan-leclerc.html


Contact: Yvan.Leclerc@univ-rouen.fr

Maria Teresa Moia

Università Cattolica del Sacro Cuore, Piacenza
Italie

Maria Teresa Moia est professeur de langue française à l’Université Catholique de Piacenza et dans une école technique de la même ville. Elle est docteur de recherche en Littératures francophones (Université de Bologna).

Elle a publié sa thèse de doctorat sur la littérature symboliste belge (La présence de la réalité nationale dans la littérature symboliste belge, ISU, Milano, 2007) et quelques articles consacrés surtout à l’oeuvre narrative de Georges Rodenbach (parus dans L’analisi linguistica e letteraria).



Didier Philippot

Professeur à l’université de Strasbourg
France

Professeur à l’université de Strasbourg, Didier Philippot est notamment l’auteur de Vérité des choses, mensonge de l’homme dans Madame Bovary de Flaubert (Champion, 1997), d’un Flaubert dans la collection « Mémoire de la critique » (PUPS, 2006) et d’une édition commentée de la première version du Bovarysme de Jules de Gaultier (Jules de Gaultier, Le Bovarysme. La psychologie dans l’œuvre de Flaubert, suivi d’une série d’études réunies et coordonnées par Per Buvik, Éditions du Sandre, 2007). Il dirige la série Flaubert aux éditions Classique Garnier (dans la collection « Études romantiques et dix-neuviémistes » co-dirigée par Pierre Glaudes et Paolo Tortonese) et vient de publier un livre sur l’ontologie de l’imaginaire et du possible chez Hugo (Victor Hugo et la vaste ouverture du possible. Essai sur l’ontologie romantique, Classiques Garnier, 2017).

 



Corinne Saminadayar-Perrin

Professeur à l'université de Montpellier 3
France

Ancienne élève de l’École normale supérieure (Ulm), agrégée de lettres classiques, Corinne Saminadayar-Perrin est actuellement professeur à l’université de Montpellier 3. Elle s’intéresse aux rapports entre rhétorique, poétique et écriture de l’histoire, dans la presse et la littérature du XIXe siècle. Elle a notamment travaillé sur l’œuvre de Jules Vallès romancier et journaliste, et publié plusieurs articles sur les fictions « archéologiques » au XIXe siècle. On trouvera l’ensemble de ses travaux sur le site http://web.me.com/csaminadayar.


Contact: corinne.saminadayar-perrin@univ-montp3.fr

Gisèle Séginger

Université Paris-Est
LISAA (EA 4120)
Fondation Maison des Sciences de l’Homme de Paris
France

Gisèle Séginger, ancienne élève de l’ENS Fontenay-aux-Roses, est professeur de littérature du XIXe siècle et directrice du Centre de recherche LISAA (« Littératures, Savoirs et Arts ») à l’université Paris-Est/Marne-la-Vallée.

Elle est membre de la Rédaction de la revue Romantisme, du Conseil de rédaction de la revue Nineteenth Century French Studies, responsable de la série « Flaubert » aux Éditions Minard/Lettres Modernes, et directrice de la collection « Formes et Savoirs » aux Presses Universitaires de Strasbourg. Elle a publié Flaubert et Les Tentations de saint Antoine. Naissance et métamorphoses d’un écrivain (Champion, 1997), Flaubert. La poétique de l’histoire (Presses universitaires de Strasbourg, 2000), Flaubert. Une poétique de l’art pur (SEDES, 2000), une édition de Salammbô (Flammarion, 2001), et elle a coordonné plusieurs volumes d’articles sur Flaubert : Flaubert. Dix ans de critique (Série Gustave Flaubert 5, Minard, 2005), Fiction et philosophie (Gustave Flaubert 6, Minard, 2008), Madame Bovary et les savoirs (co-direction avec Pierre-Louis Rey) aux Presses de la Sorbonne-Nouvelle (2008). Elle est aussi l’auteur de travaux sur d’autres écrivains : Nerval au miroir du temps (Ellipses, 2004), des éditions de Balzac (Le Lys dans la vallée, Hachette, 1995) et Zola (La Bête humaine, Hachette, 1997) et d’ouvrages collectifs aux Presses Universitaires de Strasbourg (De l’objet à l’œuvre en 1997, Éthique et littérature en 2000, Zola à l’œuvre  en 2003, Écriture(s) de l’histoire en 2006, Les formes du temps  en 2007, Fiction et histoire en 2010. Elle participe à la réédition des Œuvres complètes de Flaubert dans la Bibliothèque de la Pléiade (Gallimard), et elle est responsable de l’édition d’un Dictionnaire Flaubert aux éditions Champion.

Elle dirige un programme sur la littérature et les savoirs du vivant à la Fondation Maison des sciences de l’homme de Paris ainsi qu’un programme ANR : http://www.fmsh.fr/fr/projets-collaboratifs/anr.


Contact: gisele.seginger@univ-paris-est.fr

Serge Zenkine

Directeur de recherches, Université des sciences humaines de Moscou
Russie

Serge Zenkine, né en 1954, est docteur ès lettres et directeur de recherches à l’Université des sciences humaines de Moscou (RGGU). Il est l’auteur de plusieurs livres et de quelques centaines d’articles sur l’histoire et la théorie littéraires et sur l’histoire des idées. Parmi ses principales publications en français : « Madame Bovary » et l’oppression réaliste (Université de Clermont-Ferrand, 1996), l’édition annotée du Voyage en Russie de Théophile Gautier (Champion, 2007). Il a traduit et édité en russe les œuvres des penseurs français du XXe siècle, tels Bataille, Caillois et d’autres


Contact: serge.zenkine@mtu-net.ru



Mentions légales