REVUE
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site
Revue Flaubert, n° 4, 2004 | Flaubert et les sciences
Numéro dirigé par Florence Vatan.

Revue Flaubert 4, 2004
Appel à contributions
Flaubert et les sciences

"Combien je regrette de n'être pas un savant, et comme j'envie ces calmes existences passées à étudier des pattes de mouche, des étoiles ou des fleurs!" (lettre du 1er mars 1858). Flaubert a voué tout au long de son activité littéraire un intérêt soutenu pour le savoir scientifique. Il compte parmi les auteurs les plus érudits de son époque, notamment dans le domaine de la médecine, de l'histoire et de l'histoire des religions. La science l'intéresse par sa valeur documentaire ainsi que par ses méthodes et sa discipline intellectuelle. Elle lui fournit les fondements d'une esthétique rigoureuse dans sa lutte contre l'effusion romantique. Elle lui sert tour à tour de mine d'information, de modèle et d'arme polémique contre l'"obscurantisme" artistique, religieux et politique.
Dans le même temps, Flaubert dénonce avec virulence la prétention positiviste au monopole de la connaissance. "L'espèce d'encyclopédie critique en farce" (lettre du 19 août 1872) qu'est Bouvard et Pécuchet est le théâtre d'une démolition méthodique des savoirs mettant à nu, sur le mode comique, l'imposture des dogmes scientifiques et la vanité de la quête de certitude. Dans cette entreprise de dénonciation se joue une lutte de rivalité entre la littérature et la science: Flaubert mobilise le potentiel critique du roman contre le dogmatisme scientifique. Il oppose au réductionnisme positiviste une intelligence poétique du monde.

La Revue Flaubert consacre son quatrième numéro à "Flaubert et les sciences". Nous sollicitons des contributions inédites explorant les relations complexes - et souvent ambivalentes - de Flaubert aux sciences de son temps. L'intitulé de ce numéro reste délibérément ouvert afin d'autoriser un vaste éventail de thèmes et d'approches. Nous proposons ci-dessous - à titre indicatif et sans prétention à l'exhaustivité - quelques perspectives d'analyse:
- Le dialogue avec un savoir ou un point scientifique précis.
- Le statut des sciences dans l'univers flaubertien (les sciences privilégiées, les sciences négligées [mathématiques, droit]; sciences et pseudo-sciences).
- La temporalité des savoirs: Flaubert s'inspire-t-il des dernières avancées scientifiques ou des savoirs déjà datés? Envisage-t-il les sciences dans leur devenir historique?
- La conservation, l'organisation et la diffusion des savoirs: archives, encyclopédies, ouvrages de vulgarisation.
- La littérature face à la science.
- Peut-on parler d'une épistémologie flaubertienne?
- Science et politique.
- Flaubert par rapport à d'autres écrivains intéressés également par le savoir scientifique (Stendhal, Balzac, Les Frères Goncourt, Zola, Proust).
- Flaubert sous le regard des scientifiques.

Nous vous invitons à nous faire parvenir un projet d'article avant le 31 janvier 2004. Les articles devront nous être remis sous forme de document attaché ou de disquette au plus tard le 30 juin 2004. Ils seront lus par un comité avant leur publication, prévue pour l'automne 2004.

Prière d'adresser votre projet d'article, article ou toute demande d'information supplémentaire à Florence Vatan:
Adresse électronique: fvatan@facstaff.wisc.edu
Adresse postale: Institute for Research in the Humanities
University of Wisconsin
1401 Observatory Drive
Madison, Wisconsin, 53706-1295
Etats-Unis



Mentions légales